En souvenir d'Hismaël
En souvenir d'Hismaël - Laurent Bachet
En souvenir d'Hismaël - Laurent Bachet
En souvenir d'Hismaël - Laurent Bachet
Publicité

Le samedi 13 janvier dernier, à 19h, rue de la Roquette à Paris, près du Square de la Roquette, une rixe entre deux bandes rivales parisiennes provoque la mort d’un adolescent de quinze ans, Hismaël, tué d'un coup de couteau.

Une semaine plus tard, le 20 janvier, un millier de personnes défile en silence dans les rues du quartier. Il y a sa famille, les copains avec lesquels il a un groupe du rap, ses amis de la MJC Mercœur, les instituteurs de son école maternelle, ses profs du collège, du lycée, et des voisins qui ont tout vu depuis leurs fenêtres. Le quartier est sous le choc.

Il n’est pas tard pourtant lorsque les faits se produisent, la rue est très passante, et on se demande bien pourquoi personne n’essaie de séparer ces ados qui se bagarrent. Les fantasmes vont bon train, alimentés par les commerçants du quartier et la presse qui a vite fait de faire ressurgir la légende d’une "guerre des bandes" à Paris, et pourquoi pas une guerre des gangs ... Le quartier serait, lit-on, devenu "dangereux", alors qu’on est en réalité en pleine gentrification de la capitale. Le Figaro titre "À Paris, la rivalité entre bandes a fait une nouvelle victime", alors que rien n’indique que le jeune Hismaël ait fait partie de la moindre bande, et que rien ne dit non plus que les jeunes qui étaient là ce soir-là soient autres que des gamins désœuvrés qui traînent le samedi soir. 

Publicité

Tandis que l’enquête officielle est en cours, Lucia Sanchez a décidé de retourner sur les lieux et de rencontrer les différents acteurs ou témoins de cette tragédie, qui a eu lieu il y a à peine un mois. L’émotion est encore vive, les parents évidemment dévastés, le moindre mot est lourd de douleur, de sens et de conséquence ... 

Est-ce qu’un groupe de copains c’est une bande ? Est-ce qu’une bande ça veut dire qu’on est organisé, criminalisé ? Ou bien d’avoir des intérêts communs, de faire du sport ou juste parce qu’il y a quelques jeunes qui se regroupent à un endroit précis ?

Chanson de fin : "P'tit Con", par Lucio Bukowski, Oster Lapwass, Anton Serra - Album : "La plume et le brise-glace" (2015) - Label : L'Animalerie.

  • Reportage : Lucia Sanchez
  • Réalisation : Milena Aellig

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Cécile Laffon
Réalisation
François Caunac
Réalisation
Charlotte Bienaimé
Charlotte Bienaimé
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Bahar Makooi
Production déléguée
Ilana Navaro
Production déléguée
Martine Abat
Production déléguée
Pascale Pascariello
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Philippe Baudouin
Réalisation
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Valérie Borst
Production déléguée
Pauline Maucort
Production déléguée
Clémence Gross
Réalisation
Sophie Knapp
Production déléguée
Adila Bennedjaï-Zou
Production déléguée
Inès Léraud
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Delphine Dhilly
Production déléguée
Léa Minod
Production déléguée
Léa Veinstein
Production déléguée
Stéphanie Thomas
Production déléguée
Judith Chetrit
Production déléguée
Alexandra Malka
Réalisation