Expulsions dans le quartier de la Défense, situé dans la métropole du Grand Paris. ©Radio France - Rose Vidal
Expulsions dans le quartier de la Défense, situé dans la métropole du Grand Paris. ©Radio France - Rose Vidal
Expulsions dans le quartier de la Défense, situé dans la métropole du Grand Paris. ©Radio France - Rose Vidal
Publicité
Résumé

Dans le quartier d’affaires de La Défense, près de Paris, leur immeuble va être rasé pour laisser place à un complexe de bureaux et résidences de luxe. L’une a été expulsée de chez elle, à renfort de policiers et d’huissiers. L’autre fait de la résistance, vaille que vaille.

En savoir plus

Elles s’élanceront à 323 mètres de haut, quasiment la taille de la tour Eiffel, devraient accueillir à elles deux 37 000 m² de bureaux, plus de 500 résidences de luxes, un hôtel, 120 logements pour étudiants, une galerie d’art, des commerces, le tout au bord de la Seine, dans le quartier d’affaires de la Défense. 

Les tours jumelles Hermitage sont censées devenir les plus hautes d’Europe. Le projet faramineux estimé à 2,8 milliards d’euros, soit le plus gros investissement immobilier en France depuis Disneyland, est né en 2007 dans l’esprit aventureux d’un promoteur russe, Emin Iskenderov. Il a été officialisé en 2010 par un protocole signé entre la France et la Russie. Vladimir Poutine a promis de venir en personne poser la première pierre. Huit ans plus tard, toujours rien, toujours aucune pierre. 

Publicité

Quatre policiers équipés de gilet pare-balles ont sonné à ma porte à six heures du matin. Ils étaient accompagnés d’une huissière. 

La faute au nombre impressionnant de recours qui ont été déposés pour faire annuler le permis de construire et empêcher les expulsions. Et aux récalcitrants. Car pour construire les tours, il faut détruire tout un ensemble de 250 logements sociaux, les résidences des Damiers, et en expulser les habitants. Pour l’heure, ils sont déjà 235 à être partis. La plupart ont été relogés. Mais une petite dizaine d’appartements est encore occupée par d’irréductibles locataires qui ne veulent pas quitter leur foyer. Une pétition a également été lancée pour protester contre l'expulsion de certaines familles.  

Nous avons rencontré deux habitants des Damiers : une femme expulsée avec sa famille, à six heures du matin. Une autre qui reste, envers et contre tout, bien déterminée à finir sa vie dans ce lieu qu’elle habite depuis vingt-trois ans.  

Tout a été fait pour nous encourager à quitter la résidence. 

  • Reportage : Elodie Maillot
  • Réalisation : Clémence Gross

Chanson de fin : "On nous cache tout, on nous dit rien" par Jacques Dutronc - Album : En Vogue - Label : Vogue 

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Cécile Laffon
Réalisation
François Caunac
Réalisation
Jeanne Delecroix
Collaboration
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emilie Chaudet
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Ilana Navaro
Production déléguée
Martine Abat
Production déléguée
Elodie Maillot
Production déléguée
Pascale Pascariello
Production déléguée
Karine Le Loët
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Valérie Borst
Production déléguée
Pauline Maucort
Production déléguée
Clémence Gross
Réalisation
Fabienne Laumonier
Production déléguée
Sophie Knapp
Production déléguée
Yaël Mandelbaum
Réalisation
Adila Bennedjaï-Zou
Production déléguée
Inès Léraud
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Alice Babin
Production déléguée
Delphine Dhilly
Production déléguée
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Léa Minod
Production déléguée
Léa Veinstein
Production déléguée
Lucia Sanchez
Production déléguée
Stéphanie Thomas
Production déléguée
Clément Baudet
Production déléguée
Judith Chetrit
Production déléguée
Alain Lewkowicz
Production déléguée
Alice Milot
Production déléguée