Un samedi matin au marché.
Un samedi matin au marché.
Un samedi matin au marché. ©Getty - Franz-Marc Frei
Un samedi matin au marché. ©Getty - Franz-Marc Frei
Un samedi matin au marché. ©Getty - Franz-Marc Frei
Publicité
Résumé

Un samedi comme un autre au marché de Charlieu, où Ginette et Loulou font leurs achats en vue du thé dansant du lendemain. Ensemble, ils nous livrent leur vision de la retraite, de la société, de la politique… Dix ans plus tard, retour sur cette surprenante rencontre.

En savoir plus

Pour amuser les passants, Ginette met à sa fenêtre des rideaux avec des motifs de chatons ; elle plaisante avec tout le monde au bar du marché de Charlieu ; avec son mari, Louis alias Loulou, elle danse tous les dimanches lors de “thés dansants” endiablés. Quand on lui demande quel est le secret de sa bonne humeur, elle répond qu'elle "aime bien être sympathique, c’est tout !"

J’ai tout le temps le sourire, moi. Les gens me demandent comment je fais pour rigoler tout le temps ! Moi je leur dis : faut pas penser, moi je pense pas !Ginette

Publicité
À lire aussi : Les optimistes
28 min

La seule chose dont Ginette, désormais retraitée, se préoccupe, c’est de choisir de nouveaux rideaux, et de faire des cadeaux à Loulou qu’elle aime toujours autant depuis quarante-et-un ans. “J’aime mon mari, et je ne m’en cache pas !” Reste que parfois, l’humeur de Ginette s’assombrit. Elle ne supporte pas de voir “un enfant malheureux”, et est tourmentée par une affaire d’enlèvement irrésolue... Sympathique et empathique, Ginette a le cœur sur la main. “On voit pas ses défaut parce qu’elle les cache”, plaisante Loulou.

C’est alors que la discussion prend brusquement une tout autre tournure. Assise à la table de sa cuisine, entre ses rideaux ornés de dauphins et son mari vétéran de la guerre d’Algérie, Ginette commence à nous expliquer que les Algériens envahissent Roanne, et que si ça continue comme ça, “bientôt c’est eux qui vont nous commander”. D’ailleurs, elle a une idée bien arrêtée sur la politique à adopter envers “ces gens”…

27 min

Première diffusion : 29/09/2003

Merci à Ginette et Loulou et aux amis du marché de Charlieu.

  • Reportage : Sonia Kronlund
  • Réalisation : Séverine Cassar avec un coup de main d’Anne Depelchin

Chanson de fin : "Poulailler's song" par Alain Souchon

Références

L'équipe

Jeanne Coppey
Collaboration
Séverine Cassar
Réalisation
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Coordination
Anne Depelchin
Réalisation
Justine Callé
Stagiaire