©AFP - © Joubert / BSIP
©AFP - © Joubert / BSIP
©AFP - © Joubert / BSIP
Publicité
Résumé

Kétamine, 3MMC, méphédrone, le XXIème siècle carbure avec de nouvelles drogues. Deux consommateurs racontent ce qu’elles ont de nouveau… ou pas.

En savoir plus

Ce qui nous intéresse aujourd’hui dans le troisième épisode d’une odeur de poudre, la série d’Adila Bennedjaï-Zou consacrée aux divers usages des stupéfiants, ce sont les nouvelle drogues, celle qui sont consommées par les nouvelles générations.  La kétamine, dite « kéta », par exemple, qui n'est pas une drogue de synthèse mais un anesthésiant, est abondamment consommée dans les free partys. La DMT, une molécule que l’on trouve dans les certaines plantes, est souvent utilisée dans des rituels chamaniques et s'est faite connaitre dans le film de Gaspard Noé Enter the void

58 min

Je consomme de la drogue dure depuis mes 18 ans. J’ai 24 ans et toutes mes dents. La kétamine c’est un anesthésiant qu’on conseille de prendre à petite dose, de petites traces à surtout ne pas mélanger avec de l’alcool. Mais pourtant ce que j’aime bien faire, c’est prendre une très grosse trace, et en générale les effets se font ressentir très rapidement, c’est ce qui est très agréable aussi. Au bout de 15 minutes tu es frappé par la drogue. Ça se traduit par des pertes de sensations, perte de l’équilibre… T’as l’impression d’être un astronaute qui marche sur la lune. T’es tout flagada comme un marshmallow… Si tu en prends un peu trop, tu peux rapidement tomber dans ce qu’on appelle une « dissolution de légo » : qu’est-ce que je suis ? C’est à qui ces mains ? Tu peux facilement tourner en boucle, mais du coup tu t’oublies très facilement. Dimitri, 24 ans

Publicité

Depuis 1997, plus de 450 produits de synthèse

Il y a ensuite de nombreux nouveaux produits qui sont des drogues entièrement fabriquées en laboratoire, officiellement désignées par le terme NFS, Nouveaux Produits de synthèse. Ce sont les plus étonnants car ils imitent les effets des différents produits illicites comme l’ecstasy, les amphétamines, la cocaïne, le cannabis, sans être tout à fait identiques. Du coup, ils échappent un temps à la législation sur les stupéfiants, ils la contournent jusqu’à ce qu’ils soient repérés par le réseau d’alerte rapide mis en place par l’Union Européenne et à leur tour interdits. Depuis l’apparition des premières molécules en 2007-2008, l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies l’OFDT a recensé 222 nouvelles substances ayant circulé au moins une fois en France. En Europe, on été dénombrés depuis 1997, plus de 450 nouveaux produits de synthèse, dont plus des deux tiers sont apparus depuis 2008.

En savoir plus : La drogue au travail
28 min

J’ai commencé à 16 ans, mais je pense que c’est à partir de 20 ans que j’ai vraiment commencé à me droguer dans le sens où j’en ai pris de façon régulière et avisée. Prendre une trace ou une pipette de GHB, c’est pareil que prendre une bière. J’ai 24 ans et depuis mes 20 ans, j’en prends au minimum toutes les trois semaines, voir toutes les semaines. Moi je bois pas d’alcool par exemple et donc du coup, prendre de la drogue, je le vois comme prendre de l’alcool chez des gens. Martin, 24 ans

On n'en connait pas les effets sur le long terme !

Ce sont des produits d’autant plus dangereux, rappelle l’OFDT, et je ne saurais trop le redire, qu’en raison de leur nouveauté, on n’en connait pas les effets sur la santé à long terme. On ignore leur toxicité chronique et leur potentiel de pharmacodépendance. Ce qui ne veut pas dire qu’ils n’en ont pas mais au contraire qu’il sont probablement encore plus toxiques qu’on l’imagine. Enfin, avant d’écouter les deux histoires qui suivent, sachez que tout comme la majorité de nos smartphones, de nos baskets, et de nos jouets de Noël, la plupart des NPS identifiés jusqu'à aujourd'hui en Europe ont été produits puis importés de Chine et, dans une moindre mesure, d’Inde.

Chanson de fin : "Pass this on" par The Knife - Album : "Deep cuts" (2003) - Label : "Rabid Records.

  • Reportage : Adila Bennedjaï-Zou
  • Réalisation : Lise Côme (et Philippe Baudouin)
Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Cécile Laffon
Réalisation
François Caunac
Réalisation
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Bahar Makooi
Production déléguée
Ilana Navaro
Production déléguée
Martine Abat
Production déléguée
Pascale Pascariello
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Philippe Baudouin
Réalisation
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Valérie Borst
Production déléguée
Pauline Maucort
Production déléguée
Clémence Gross
Réalisation
Sophie Knapp
Production déléguée
Adila Bennedjaï-Zou
Production déléguée
Inès Léraud
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Delphine Dhilly
Production déléguée
Léa Minod
Production déléguée
Léa Veinstein
Production déléguée
Stéphanie Thomas
Production déléguée
Judith Chetrit
Production déléguée