Yonah, Morgane et Roman Malo.
Yonah, Morgane et Roman Malo. - Samuel Kirszenbaum
Yonah, Morgane et Roman Malo. - Samuel Kirszenbaum
Yonah, Morgane et Roman Malo. - Samuel Kirszenbaum
Publicité

Roman, Morgane et Yonah, 26, 21 et 14 ans, sont frères et sœurs et ont vécu dans une grande précarité jusqu’à l’adolescence. Lorsqu’ils perdent leur père en 2012, puis leur mère en 2021, ils comprennent qu'il va falloir livrer un combat sans merci pour rester ensemble et ne pas perdre pied.

Nés en Belgique, Roman et Morgane déménagent avec leurs parents en Vendée, où naît leur petite sœur Yonah en 2008. La situation financière de la famille est très difficile à son arrivée en France. Leur mère cumule plusieurs emplois, notamment au sein de l’équipe d’entretien du lycée où étudie Morgane.

Roman et Morgane présentent leur mère comme courageuse et rassurante. Avec elle, aller à Emmaüs ou aux Restos du cœur prenaient des allures de jeu. C’est à partir du collège que Morgane va progressivement prendre conscience des différences entre le mode de vie de sa famille et celui de ses amis, qui partaient en vacances au ski ou passaient leur code de la route.

Publicité

“Quand j'allais à un anniversaire, je ne pouvais pas demander à ma maman d’acheter un cadeau. Donc je me suis mis à offrir mes propres cadeaux. Quand je recevais quelque chose, je ne me demandais pas comment j'allais pouvoir m'en servir, mais plutôt comment j'allais m'arranger pour pouvoir m'en servir et le garder suffisamment intact pour pouvoir l'offrir à nouveau.” Roman

A dix ou onze ans, Roman se rend sur le compte en banque de ses parents. “Je découvre des chiffres qui ne sont pas verts mais qui sont rouges. Je découvre ce que c'est qu'un découvert. À ce moment-là, j'ai pris dix ans et je me suis rendu compte que tout était une question d'argent.”

Pour aider sa mère, Roman tond la pelouse de leurs voisins, fait les devoirs des autres élèves contre un peu d’argent, puis travaille en parallèle de ses études dans le milieu agricole. A 14 ans, Morgane commence à travailler dans les champs de maïs, puis comme serveuse, à la plonge ou comme babysitter.

À réécouter : L’ascenseur social
28 min

En février 2012, leur père apprend qu’il est atteint d’un cancer du poumon, à un stade très avancé. Il meurt cinq mois plus tard. Les trois frères et sœurs se serrent les coudes avec leur mère pour continuer de vivre du mieux qu'ils peuvent. Mais en juillet 2021, leur mère ne parvient plus à s’alimenter ou à s'hydrater et est hospitalisée. Un médecin leur annonce qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale.

"C'est un peu le ciel qui me tombe sur la tête. Je me dis : 'Mais qu'est-ce que je fais ? Qu'est-ce qu'on fait de Yonah ? Et qu'est-ce qu'on fait de notre vie ?'" Morgane

"Yonah se rend vite compte de la situation. Elle nous dit : “Non, mais ça va le faire. Maman, on se doute qu'elle ne va pas rester longtemps, mais on va faire le maximum et puis on sera toujours soudés.” Donc c'est notre petite sœur de douze ans qui nous motive et c'est encore le cas aujourd'hui." Morgane

"A la fin de sa vie, j’ai demandé à ma mère : “Tu n'as jamais eu mal au ventre ? Est-ce que tu as déjà eu certains symptômes ?” Et elle me dit : “De toute façon, je devais aller travailler.” Le décès de ma mère a réactivé en moi une certaine colère, parce qu'en fait, c'est cette vie-là qui l'a tuée." Roman

Au moment du décès de leur mère en août 2021, Roman et Morgane doivent s’occuper des funérailles et de la demande de tutelle de leur petite sœur. Ils lancent une cagnotte et reçoivent de nombreux dons. Au bout de trois jours, la cagnotte avait atteint 70 000 euros.

Après avoir rassemblé tous les documents prouvant qu’ils étaient en capacité de s’occuper de Yonah, Roman et Morgane ont obtenu la garde de leur sœur en mars dernier.

“Le chemin est loin d'être fini, mais je pense qu'on a réussi à être un peu plus apaisé et à se dire qu’il y avait une vie après le décès de nos parents, qu’on pouvait essayer d'être heureux et heureuse sans notre maman.” Morgane

28 min

Merci à Roman, Morgane et à Virginie Giraudier.

  • Reportage : Emilie Chaudet
  • Réalisation : Thomas Jost

Musique de fin : Immensità par Andrea Laszlo De Simone

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Production déléguée
Thomas Jost
Réalisation
Céline Paris
Collaboration
Flavie Champion
Stagiaire