Dessin d'enfants, un père et son enfant.
Dessin d'enfants, un père et son enfant.
Dessin d'enfants, un père et son enfant. ©Getty - Westend61
Dessin d'enfants, un père et son enfant. ©Getty - Westend61
Dessin d'enfants, un père et son enfant. ©Getty - Westend61
Publicité
Résumé

En écho à "La vie de ma mère", dans la série "Nos années lycées", cet épisode rassemble quatre histoires de lycéen.ne.s qui parlent de leur père et de leur relation avec lui - exploration du monde des adultes, du monde du travail, de l’amour et de la famille à travers le regard d’adolescents.

En savoir plus

Trois lycéennes, un lycéen. Quand Delphine Saltel leur demande de raconter la vie de leur père, ils évoquent des souvenirs parfois douloureux.

"Il ne parlait pas de son métier"

Son père se réveille à cinq heures tous les matins pour faire le ménage dans un immeuble cossu. Même quand il rentre au Mali, son pays d'origine, pour les vacances, il continue à se lever tôt, par habitude. Un jour, sa fille insiste pour l'accompagner sur son lieu de travail. Elle prend conscience de la difficulté de son métier, et s'interroge sur ses propres rêves d'avenir.

Publicité

"C'est un bon travail, mais il est fatiguant. S'il est là-bas, c'est parce qu'il aime bien, ou parce qu'il n'a pas le choix ?"

"Il essaie de rester un père fort"

Son père est agent immobilier. Il a passé quelques mois à l'hôtel parce qu'il ne s'entendait plus avec sa femme. Il doit verser une pension à sa femme et à ses enfants, ce qui occasionne de nombreuses disputes familiales autour de la question de l'argent. Sa fille vit difficilement le divorce : "Je n'arrivais pas à visualiser que du jour au lendemain, mes parents se détestent à ce point.", explique-t-elle. Elle raconte aussi les conséquences de cet événement familial sur sa propre vie amoureuse : "Je ne vois pas le bonheur dans le mariage.", conclut ainsi la jeune lycéenne.

À lire aussi : L'appartement

"Mon père, il était un peu difficile"

Son père est né à Târgoviște, en Roumanie. Il est venu en France pour travailler dans le domaine de l'informatique. Et surtout, il est peu loquace. Sa fille de seize ans ne se sent pas suffisamment proche de lui pour se confier et raconter ses secrets les plus intimes. "J'avais peur qu'il ne me comprenne pas.", avoue-t-elle. Leur relation est très distante. D'ailleurs, pour elle, ce n'est pas vraiment une relation, et cette absence de figure paternelle lui pèse. Elle ressent le besoin de construire sa propre vie, en prenant son indépendance vis-à-vis de son père, et se lance ainsi dans la confection et la vente de perruques en cheveu naturel.

"Mon père ne m'a pas vraiment dit "je t'aime". J'essaie de ne pas penser à ça. Je veux avancer dans ma vie."

"On est passés par tous les pays de l'Europe, sans papiers"

Son père s'appelle Robert, il est arménien et a grandi en Syrie. Il est maître soudeur. Après s'être séparé de sa femme, il a décidé de déménager en Europe avec ses deux fils. Seulement, il n'a pas réussi à obtenir le droit d'asile. Levon, notre jeune lycéen, n'a pas vu sa mère depuis qu'il a deux ans. Entre ses quatre et ses huit ans, il a vécu la clandestinité et a traversé l'Europe entière avec son père et son frère. "On se cachait dans des camions, on payait des passeurs. J'avais la boule au ventre", raconte-t-il au micro de Delphine Saltel. Quand la petite famille est enfin arrivée à Alfortville, en région parisienne, la situation ne s'est pas arrangée...

À lire aussi : L'asile et l'exil : deux histoires d'accueil

Merci aux élèves de Madame Paul et de Madame Riowal.

Reportage : Delphine Saltel

Réalisation : Emmanuel Geoffroy et Cécile Laffon

Première diffusion : 4/09/2019.

Chanson de fin : "Runaway" par Ziggy Alberts sur l'album "Four Feet in the Forest" (2016).

Références

L'équipe

Jeanne Coppey
Collaboration
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Coordination
Delphine Saltel
Production déléguée