- © Léa Veinstein
- © Léa Veinstein
- © Léa Veinstein
Publicité

Il y a quelques mois, j’ai quitté Paris pour m’installer dans un village de Picardie. Un village du nom étrange de... Mortefontaine. 817 habitants, et 38,53% d’électeurs de Marine Le Pen aux dernières élections.

Ni la banlieue, ni la province : mais entre les deux, ou un peu des deux - ce qu’on appelle la « périphérie ». Dans le village, il y a une école publique, un lycée privé, mais aucun commerce. Alors peut-on commencer une nouvelle vie dans un endroit où, comme son nom l’indique, tout semble mort ? Que se passe-t-il dans un village où il ne se passe rien ? On est le dimanche 23 avril 2017 et je commence l’exploration de l’endroit où j’ai décidé de vivre, sans le connaître… 

- © Léa Veinstein

Derrière le mur de notre jardin il y a un immense parc : et quand on fait quelques pas dans le village on est obligés d’en longer les murs. C'est le parc du château de Mortefontaine. Mais le château, lui, on ne le voit pas. Il a été construit au XIX è siècle par le duc de Gramont, grand-père de notre propriétaire. Mais dans les années 80, la famille a décidé de le revendre : c'est un personnage aussi légendaire qu’inaccessible qui l’a racheté : celui que tout le monde ici appelle « l’émir ». Je décide de partir à sa recherche. 

Publicité

Chanson de fin : "Château de sable" par Jacques Higelin - avec la participation de Sonia Wieder-Atherton - Album : "Beau repaire" (2013) - Label : Jive epic.

  • Production : Léa Veinstein
  • Réalisation : Cécile Laffon

L'équipe