Au bord de la mort ©Getty - Vernon Willey
Au bord de la mort ©Getty - Vernon Willey
Au bord de la mort ©Getty - Vernon Willey
Publicité
Résumé

Lors d’un vol en deltaplane, Chris se rend compte qu’il n’est pas attaché à l’appareil et doit rester suspendu à la force des bras. Quant à Patrick, il a fait une chute de plusieurs dizaines de mètres dans les calanques de Marseille. Ils racontent comment ils se sont battus pour rester en vie.

En savoir plus

Chris est photographe, il habite en Floride. C’est un habitué des voyages et des activités extrêmes. Lorsqu’il se rend en Suisse avec sa femme pour des vacances, tous deux décident de réaliser leur premier vol en deltaplane. La femme de Chris s’envole la première, puis c’est au tour de Chris. Au moment de décoller, il s’aperçoit qu’il y a un problème.

"Quand mes pieds ont quitté le sol, j’ai compris rapidement que je n’étais pas attaché. J’étais supposé être au-dessus du pilote et en fait j’étais en-dessous de lui, suspendu dans le vide." Chris

Publicité

Une erreur humaine qui a bien failli lui coûter la vie. Chris ne peut compter que sur la force de ses bras, et s'accroche désespérément au pilote. Ce dernier tente un atterrissage en urgence, mais le vent les emporte de plus en plus haut au-dessus des arbres...

"J’ai visualisé ma chute et je me suis dit : je vais mourir là." Chris

Regarder la vidéo du vol en deltaplane de Chris :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire aussi : L’instinct de survie
28 min

L’histoire de Patrick commence dans les calanques, près de Marseille, un jour de janvier. Il part faire une partie de pêche avec ses amis sur une île du Frioul. Nous sommes en plein hiver, et le vent est particulièrement violent.

"Dans le bateau, je ne me sentais pas bien. Malheureusement, je les ai suivis." Patrick

Lorsque la petite troupe monte sur les falaises pour aller pêcher, les mauvais pressentiments de Patrick se réalisent. Emporté par le vent, Patrick glisse, n’arrive pas à se rattraper et tombe de trente mètres.

"J'ai tapé une première fois dans le dos, puis j'ai fait un autre roulé-boulé jusqu'en bas de la falaise, où je suis tombé en plein sur la tête. Je ne pouvais plus bouger. Je me souviens de l'eau et du vent qui me refroidissaient : j'étais encore en vie, mais mes amis ne pouvaient pas descendre, donc je me suis dit que j'étais foutu." Patrick

Le choc lui perfore la colonne vertébrale et lui ouvre le crâne en deux. Paralysé, pétrifié, Patrick se force à rester conscient. Les secours mettent trois heures à arriver.

"Je ne pouvais pas ouvrir la bouche pour parler. Je me suis senti plusieurs fois partir, mais à chaque fois je luttais pour ne pas fermer les yeux, car je savais que sinon, c’était terminé." Patrick

Dans l'hélicoptère, en vol vers l’hôpital de Marseille, le cœur de Patrick finit par s’arrêter.

"J’ai entendu la médecin secouriste annoncer ma mort. On m’a mis dans un sac et emmené à la morgue. Il fallait absolument que je fasse un signe sinon c’était fini pour moi. Il fallait que je montre que j'étais encore là." Patrick

À lire aussi : Rescapées
28 min

Première diffusion : 13/05/2019

  • Reportage : Elise Andrieu
  • Réalisation : Emmanuel Geoffroy et Anne Depelchin

Chanson de fin : "Coastline" par Hollow Coves

Références

L'équipe

Jeanne Coppey
Collaboration
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Coordination
Anne Depelchin
Réalisation
Justine Callé
Stagiaire