Le prince Charles regardant des perruques chez Juliet's Hair
Le prince Charles regardant des perruques chez Juliet's Hair
Le prince Charles regardant des perruques chez Juliet's Hair ©Getty - Tim Graham
Le prince Charles regardant des perruques chez Juliet's Hair ©Getty - Tim Graham
Le prince Charles regardant des perruques chez Juliet's Hair ©Getty - Tim Graham
Publicité
Résumé

Ils sont jeunes et déjà, ils perdent leurs cheveux. Ils ont décidé de procéder à une greffe capillaire pour réparer ce qu'ils vivent comme une perte de virilité, de séduction et de confiance.

En savoir plus

"Qu’est-ce que vous perdiez quand vous perdiez vos cheveux ?" Des hommes souffrant de calvitie répondent : la confiance en soi, la séduction, la beauté, la jeunesse. Pour retrouver ce qu’ils avaient perdu, Cédric, David, Oren et Laurent ont décidé de procéder à une greffe de cheveux et racontent leurs espoirs capillaires.

Cédric a vingt-trois ans lorsqu’il commence à se dégarnir. Un événement qu’il ne parvient pas à accepter, qui lui donne l’impression de perdre une partie de lui-même.  

Publicité

Comme je n’arrivais pas à m’accepter comme ça, je devenais agressif, voire violent avec certaines personnes qui m’en avaient parlé. Cédric

Au bout de trois ans, ne supportant plus cette situation, Cédric décide de passer le cap et de faire une greffe de cheveux.

Je suis en permanence en train de me regarder dans une glace (...) Mon image me plaît à partir du moment où j’ai mes cheveux. Si à vingt-huit ans, on vous coupe ce plaisir, ce n’est pas possible. Cédric

David commence à perdre ses cheveux à vingt-deux ans. Après avoir essayé toutes sortes de techniques peu fructueuses pour enrayer leur chute, il choisit finalement d’avoir recours à la chirurgie.

Les cheveux, c’est important pour un homme. Quand on a des cheveux, on est bien. On se sent plus jeune, plus vivant. David

53 min

Oren, trente ans, perd ses cheveux depuis ses vingt ans. Il a le déclic pour l’opération à la salle de sport.

J’étais aux haltères, il y avait deux mecs qui discutaient et l’un d'eux a dit : "Va prendre l’haltère à côté du chauve". Ça m’a vraiment fait un traumatisme énorme. Je savais que je perdais mes cheveux, mais je ne me considérais pas comme chauve. (...) Le chauve, c’est toujours le mec un peu ridicule. Oren

Quand j’ai récupéré mes cheveux, j’ai récupéré ma force. Oren

Quant à Laurent, quarante-neuf ans, il en est à sa quatrième opération. Il est très heureux de sa chevelure sans cesse renouvelée, qui lui donne l’impression d’être plus jeune et plus dynamique.

Avant, je ne me regardais plus ou seulement par obligation. Après la greffe, on a le plaisir de se regarder dans les glaces qu’on croise dans la rue. Laurent

Le chauve, c’est quelqu’un qui est vieux, quelqu’un qui a perdu quelque chose. Laurent

  • Reportage : Elise Andrieu
  • Réalisation : Alexandra Malka (et François Caunac)

Première diffusion le 14/01/2014

Chanson de fin : "That life" par Filthy boy - Album : Smile that won't go down (2013) - Label : Stranger records

Merci à Cédric, David, Oren, Laurent, Michel et Olivier.

Merci aux Dr Christian Gay, Dr Jean Amar, Dr Pascal Guigui, Dr Nicolas Zwillingeur, et Paul Bénète, qui nous ont permis de rencontrer leurs patients

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Cécile Laffon
Réalisation
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Jérôme Sandlarz
Production déléguée
Bahar Makooi
Production déléguée
Ilana Navaro
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Marie Plaçais
Réalisation
Philippe Baudouin
Réalisation
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation
Sophie Knapp
Production déléguée
Inès Léraud
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Delphine Lemer
Réalisation
Delphine Dhilly
Production déléguée
Stéphanie Thomas
Production déléguée
Alexandra Malka
Réalisation