©Maxppp - PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST
©Maxppp - PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST
©Maxppp - PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST
Publicité
Résumé

Catherine et Hervé ont tous les deux vécu un conflit avec des voisins qui petit à petit a pris une place folle et démesurée dans leur vie.

En savoir plus

Nuisances sonores, odeurs désagréables, plantations disgracieuses.... Les raisons des problèmes de voisinage sont multiples. Fabienne Laumonier nous raconte deux histoires de voisinage. 

Le premier témoin est une femme. Un jour, elle décide de déménager à Montreuil pour sa fille, qui souhaite intégrer une école de cirque. Avec un ami photographe et une ancienne voisine, elle achète une ancienne fonderie d’aluminium. Un vaste espace qu'ils souhaitent se répartir équitablement. Devant le notaire, les trois propriétaires décident de créer un jardin commun en copropriété. Mais rien ne se passe comme prévu... 

Publicité

Tout se passait bien au début. On circulait dans le jardin commun, tout en ayant nos aménagements privés à côté. (...) Un jour, à mon retour de vacances, je vois un panneau à la lisière de notre jardin commun. Il y avait écrit "Jardin privé". 

Je me suis dit : "je vais l'incruster dans le mur et en faire un fossile !". J'avais fait une façade sur le jardin exprès, sans ce jardin, je n'aurais jamais acheté cet espace ! Elle le savait pertinemment. 

Finalement, les deux voisines prennent des avocats : c'est désormais au tribunal de trancher. 

Il n'y avait aucune trace de notre projet initial. Mais on a retrouvé les plans de jeunes architectes qui souhaitaient aménager un jardin commun sur cette parcelle. Cela a beaucoup joué au tribunal. 

Le deuxième témoin est un homme. Jeune retraité, il achète une maison en bord de mer, dans un petit village. Son entrée donne sur la cour des voisins. Il décide alors de supprimer cette entrée, pour ne plus les déranger. Mais les travaux vont les importuner...

Je me suis fait insulter par la voisine. (...) Ils m'ont expliqué qu'ils étaient en fauteuil roulant. Mais c'était un mensonge ! Il ont exigé un nouveau droit de passage pour entrer dans leur maison. Un droit de passage qui empiétait sur ma maison. 

Cela fait quatre ans que j'ai acheté ma maison, et ça fait trois ans que je suis en procès avec mes voisins. (...) Les seules relations que j'ai avec mes voisins, ce sont des convocations au tribunal. 

Reportage : Fabienne Laumonier

  • Réalisation : Marie Plaçais (et Delphine Lemer)

Chanson de fin : "Lay down in the tall grass" par Timber Timbre - Album : "Timber Timbre" (2009).

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emilie Chaudet
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Jérôme Sandlarz
Production déléguée
Eric Lancien
Réalisation
Bahar Makooi
Production déléguée
Ilana Navaro
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Marie Plaçais
Réalisation
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Sophie Knapp
Production déléguée
Inès Léraud
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Delphine Lemer
Réalisation
Delphine Dhilly
Production déléguée
Stéphanie Thomas
Production déléguée
Amaury Chardeau
Production déléguée