Jackpot en ligne
Jackpot en ligne ©Getty - Bambu Productions
Jackpot en ligne ©Getty - Bambu Productions
Jackpot en ligne ©Getty - Bambu Productions
Publicité

Il est trader et vend très cher ses conseils. A vingt-et-un ans, il gagne trente mille euros par mois et vit dans un paradis fiscal.

Antoine fait ses études dans une école de commerce à Marseille, mais il n'aime pas trop son cursus, ne travaille pas beaucoup et finit vite le dernier de sa classe. Pour se faire un peu d'argent de poche, il commence néanmoins à parier et à trader en ligne... A force d'investir sur toutes les plateformes, d'étudier les marchés et les différentes crypto-monnaies et de miser tard le soir, il fait de plus en plus de "gros coups" et gagne une certaine réputation auprès de ses camarades de classe, qui le surnomment "le loup de Marseille".

"En cours, un ami était assis à côté de moi et avait deux cents euros sur son compte de trading. Et on avait quatre heures de cours, dont quatre heures de temps à tuer. Et il m'a dit : "Antoine, je te passe mon compte de trading, tu trades et tu fais le plus possible", donc pendant quatre heures non-stop, je suis passé de deux cents à 1 200 euros sur son compte." Antoine

Publicité

Alors qu'il n'a que dix-neuf ans, la passion d'Antoine est devenue son hobby à plein temps : il ne cesse d'investir. En même temps, il commence à vendre ses conseils en ligne, sur un canal Telegram dont une amie lui a transmis la responsabilité. Puis il crée une application, la "première du secteur". C'est là que ses gains explosent.

"J'ai acheté une voiture de sport rouge décapotable cabriolet qui coûte 80 000 euros." Antoine

Le jeune homme s'installe d'abord à Marbella et y découvre le monde de la fête, des grands hôtels et des yachts, mais il sait au fond de lui que sa destination de rêve est toute autre : il souhaite se rendre à Gibraltar, le paradis fiscal des cryptomonnaies, pour faire encore plus d'argent...

Merci à Antoine, à Olivia et à Solène Vanet--Cobac.

Reportage : Rémi Dybowski-Douat

Réalisation : Emmanuel Geoffroy

Musique de fin : "Ocean Avenue Accoustic" de Yellowcard.

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Jeanne Coppey
Collaboration
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Coordination