Hocine et Atika (parents d'Adila)
Hocine et Atika (parents d'Adila)
Hocine et Atika (parents d'Adila) ©Radio France - Adila Bennedjaï-Zou
Hocine et Atika (parents d'Adila) ©Radio France - Adila Bennedjaï-Zou
Hocine et Atika (parents d'Adila) ©Radio France - Adila Bennedjaï-Zou
Publicité
Résumé

40 ans après la mort mystérieuse de son père, Hocine Bennedjaï, assassiné le 12 décembre 1975 à Bousfer en Algérie, Adila Bennedjaï-Zou, sa fille, décide de mener l’enquête.

En savoir plus

C'est une période de l'histoire dont les Algériens parlent peu, et qui s'appelle "les années Boum", du nom du président Houari Boumédiène, à la tête du pays entre 1965 et 1978. Quand on parle de l'Algérie, on évoque souvent l'indépendance du pays, ou bien la période qui débute au début des années 1990 et la guerre civile.  Mais on évoque rarement cette période riche d'espoir, pendant laquelle Boumédiène se lance dans des défis hors du commun : bâtir une dictature militaire dans laquelle régnerait l'autogestion, construire un état à la fois socialiste et islamique, faire de l'Algérie le champion de l'autodétermination dans le monde. C'est à cette époque que Hocine Bennedjaï est assassiné, étranglé le 12 décembre 1975, dans son logement de fonction. Adila, sa fille, a alors deux ans. Elle quitte rapidement l'Algérie avec sa mère pour rejoindre la France. Quarante ans plus tard, voici le récit de l'enquête qu'elle a décidé de mener sur le meurtre de son père. 

Ce récit m'a accompagné toute ma vie. Pendant plus de 30 ans, il m'a en quelque sorte protégée de la douleur d'avoir perdu mon père. Adila 

Publicité

Quand on perd quelqu'un qu'on aime, on affronte la perte de sens. Mon père a été assassiné. C'est un mystère, il n'est pas existentiel, mais à hauteur d'intelligence. Si je fais cette enquête, c'est pour résoudre ce mystère. Adila 

Pour commencer cette enquête, Adila part du témoignage qu'elle connaît depuis toujours, celui de sa mère. Pour elle, tout a commencé en Algérie. À l'époque, Boumédiène dirige le pays depuis son coup d'Etat en 1965. Il incarne alors l'espoir cette Algérie qui vient tout juste d'obtenir son indépendance. 

Un soir, le grand-père toque à ma porte. Il m'a dit : "Tu viens, tu prends la gamine, on y va". Là, j'avais compris. Pour moi, ça confirmait le décès de Hocine, qui n'est jamais rentré à la maison. Mère d'Adila

Le père de Hocine se rend alors sur la région militaire, à la recherche de la dépouille de son fils. Il demande à l'armée de lui ouvrir le logement de son fils. Il découvre alors le corps de Hocine en décomposition. 

Il y a eu soit disant une enquête diligentée. J'ai pris le compte rendu des médecins. Il disait qu'il y avait une trace de strangulation. Mère d'Adila

Des années plus tard, Adila est donc allée voir un commissaire de police pour comprendre les raisons de ce meurtre. 

Générique début : musique originale de Gilles Lavanant

Chanson de fin : "The magician" par Andy Shauf - Album : "the party" (2016) - Label : Anti/Epitaph

Reportage : Adila Bennedjaï-Zou

  • Reportage : Adila Bennedjaï-Zou
  • Réalisation : Marie Plaçais

Tous les épisodes de cette enquête sont disponibles dès à présent à l'écoute et en podcast.

© Radio France -
Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Cécile Laffon
Réalisation
François Caunac
Réalisation
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Bahar Makooi
Production déléguée
Ilana Navaro
Production déléguée
Martine Abat
Production déléguée
Pascale Pascariello
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Marie Plaçais
Réalisation
Philippe Baudouin
Réalisation
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Valérie Borst
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation
Pauline Maucort
Production déléguée
Sophie Knapp
Production déléguée
Adila Bennedjaï-Zou
Production déléguée
Inès Léraud
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Delphine Lemer
Réalisation
Delphine Dhilly
Production déléguée
Léa Minod
Production déléguée
Léa Veinstein
Production déléguée
Stéphanie Thomas
Production déléguée
Judith Chetrit
Production déléguée
Alexandra Malka
Réalisation