Comment fonctionnent - ou pas - les services publics de notre République française ?  ©Maxppp - BSIP / Getty / Philippe Arnassan / Eric Feferberg   /
Comment fonctionnent - ou pas - les services publics de notre République française ? ©Maxppp - BSIP / Getty / Philippe Arnassan / Eric Feferberg /
Comment fonctionnent - ou pas - les services publics de notre République française ? ©Maxppp - BSIP / Getty / Philippe Arnassan / Eric Feferberg /
Publicité
Résumé

"Places de la République", c’est la façon dont la république fonctionne - ou pas - dans trois services publics emblématiques. Nous sommes avec les policiers d'Auxerre qui surveillent une manif "gilets jaunes", aux urgences de l'hôpital d'Amiens et dans les services du logement social à Marseille.

En savoir plus

Nous sommes à Auxerre, fin novembre, au tout début du mouvement des "gilets jaunes".  Nous suivons Fabien, fonctionnaire des services de renseignements. Habillé en civil, il navigue parmi les manifestants et leur demande de respecter certaines consignes.

Mon boulot c’est d’observer, d’analyser, de comprendre le mouvement. Je suis totalement neutre : ni pour, ni contre.

Publicité

J’ai appris un truc dans mon métier, il faut aimer les gens, sincèrement, les respecter. Ainsi le dialogue peut s’engager.

Les "gilets jaunes" viennent d'Auxerre et ses environs, Chevannes, Vaux, Escolives, Saint-Bris-le-Vineux, mais aussi de plus loin, Toucy, Chablis, Saint-Sauveur-en-Puisaye, certains viennent même de Sens. Installés sur le rond-point de Paris, un manifestant aperçoit au loin les CRS s’organiser pour les déloger.

Les CRS se positionnent mais on ne va pas lâcher, on est prêt à rester la nuit entière.

Le Centre hospitalier Universitaire Amiens Picardie, est situé au sud de la ville, à quelques kilomètres du centre ville d'Amiens. En tant que CHU, ses trois missions sont le soin, l'enseignement et la recherche.

Aux urgences, la chef de service Bénédicte Douay raconte le quotidien du service. Avec son équipe, elle s’efforce d’accueillir au mieux les quelques trois cents personnes qui arrivent tous les jours, soit quatre-vingt-dix-huit mille patients sur une année.

L’engorgement des urgences, ce n’est pas seulement le manque de lits à l’hôpital. C’est aussi parce qu’il n’y a plus suffisamment de permanence des soins à l’extérieur, les gens ont des difficultés à trouver un médecin.

Voir des patients rester toute la journée sur des brancards, ce n’est pas satisfaisant.

A Marseille, depuis les effondrements de la rue d’Aubagne survenus le 5 novembre 2018, environ deux mille personnes ont été évacuées et seules cinq cents ont retrouvé un logement fixe. 

La situation du logement est problématique car tous les HLM disponibles ont été réquisitionnés pour reloger les personnes évacuées ou sinistrées alors les dossiers des personnes en attente d'un logement social sont bloqués. 

A la mairie des six et huitième arrondissements de Marseille, nous suivons Caroline Hochfelder, l'élue déléguée au logement et aux relations avec les organismes HLM qui reçoit sur rendez-vous. L’équipe de cette mairie de secteur doit aussi répondre au téléphone et trouver des réponses, rassurer, orienter à défaut de proposer solutions.

On se doit de recevoir les gens et de les écouter. 

Les habitants racontent leurs difficultés, comme trouver un logement sain ou bien obtenir de leur propriétaire qu’il fasse des travaux.

Je vois la poutre descendre quand il pleut.

  • Reportage : Rémi Dybowski Douat, Pauline Maucort et Jeanne Robet
  • Réalisation : Cécile Laffon

Pour Auxerre, merci à Rudolph, Fabien, Nicolas Kulisic, au Commissaire Thomas Boudault, au Capitaine Olivier Di Lullo, Annie et Jean-Louis, Mikaël et Baptiste.

Pour Amiens, merci à Bénédicte Douay.

Pour Marseille, merci à Andrée Courtois, Soraya,  Caroline Hochfelder et Yves Moraine, le maire de secteur.

Chanson de fin : "Moonstruck" par Sinkane – Album : Mean Love (2014).

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Cécile Laffon
Réalisation
François Caunac
Réalisation
Jeanne Delecroix
Collaboration
Charlotte Bienaimé
Charlotte Bienaimé
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Ilana Navaro
Production déléguée
Martine Abat
Production déléguée
Elodie Maillot
Production déléguée
Pascale Pascariello
Production déléguée
Karine Le Loët
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Valérie Borst
Production déléguée
Pauline Maucort
Production déléguée
Clémence Gross
Réalisation
Fabienne Laumonier
Production déléguée
Sophie Knapp
Production déléguée
Yaël Mandelbaum
Réalisation
Adila Bennedjaï-Zou
Production déléguée
Inès Léraud
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Alice Babin
Production déléguée
Delphine Dhilly
Production déléguée
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Léa Minod
Production déléguée
Léa Veinstein
Production déléguée
Lucia Sanchez
Production déléguée
Stéphanie Thomas
Production déléguée
Clément Baudet
Production déléguée
Judith Chetrit
Production déléguée
Alain Lewkowicz
Production déléguée
Alice Milot
Production déléguée