Des passagers tentent de se frayer un chemin pour emprunter une rame de la ligne 13 du métro. La ligne 13, hautement sensible, transporte quelque 550.000 passagers par jour.  ©AFP - MIGUEL MEDINA
Des passagers tentent de se frayer un chemin pour emprunter une rame de la ligne 13 du métro. La ligne 13, hautement sensible, transporte quelque 550.000 passagers par jour. ©AFP - MIGUEL MEDINA
Des passagers tentent de se frayer un chemin pour emprunter une rame de la ligne 13 du métro. La ligne 13, hautement sensible, transporte quelque 550.000 passagers par jour. ©AFP - MIGUEL MEDINA
Publicité
Résumé

Plongée souterraine au cœur de la ligne numéro 13 du métro parisien, la « pire » ligne de tout le réseau, en compagnie de passagers qui l’empruntent régulièrement !

En savoir plus

Elle porte un chiffre prémonitoire, à moins que ce soit à cause d'elle que le 13 porte depuis malheur. C'est la plus célèbre des lignes du métro parisien parce que c'est la pire. Une ligne de combat, une ligne de front, une ligne de lutte quotidienne : incident technique, avarie matérielle, panne de signalisation, voyageur malade, retard, rame bloquée, défectueuse... elle incarne à elle seule l'enfer des transports quotidiens.

Chanson de fin : "Temperamental" par Don Cavalli - Album : Temperamental - Label : Warner Music France.

Publicité
  • Reportage : Farida Taher 
  • Réalisation : Alexandra Malka
Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Jérôme Sandlarz
Production déléguée
Bahar Makooi
Production déléguée
Nicolas Ruffault
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Morgane Du Liège
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation
Pauline Maucort
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Farida Taher
Production déléguée
Annabelle Brouard
Réalisation
Alexandra Malka
Réalisation
Amaury Chardeau
Production déléguée