France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Sur le marché de l'Ariana (banlieue de Tunis)
Sur le marché de l'Ariana (banlieue de Tunis)
- Charlotte Bienaimé

France Culture et Radio Kalima (à Tunis) « sur la même longueur d’ondes » les lundi 3 et mardi 4 juin, diffusent simultanément

Dans les cafés de l’avenue Bourguiba, à Tunis, sur le marché, devant la mosquée ou dans la Médina, les Tunisiennes et Tunisiens font un bilan deux ans après la Révolution.

Publicité

Reportage : Henda Chennaoui et Charlotte Bienaimé

Réalisation : Emmanuel Geoffroy

Chanson de fin par Klay BBJ

L’émission « Comment ça va la Révolution ? » a été réalisée dans le cadre d’un échange de savoir-faire entre France Culture et Radio Kalima, en Tunisie.
Après avoir réalisé plusieurs séries d'émissions "Pieds sur terre" en 2011 en Tunisie, en Egypte, et au Maroc, nous sommes revenus convaincus que cette forme d'expression radiophonique pouvait être un outil pour la démocratisation dans ces pays en pleine transition. Nous avons eu l'envie de proposer de partager notre savoir-faire en Tunisie, au Maroc, en Egypte, Afghanistan, en Libye mais aussi en Birmanie, tout juste ouverte à la liberté d'expression. L’idée est d’adapter la formule de notre émission à des radios étrangères et d’aider à la création de programmes du même type dans les Pays en Transition Démocratique.

Nous avons commencé cette aventure en Tunisie, avec Radio Kalima.

"Klémna yahki alina" ** : "Nos mots racontent nos histoires "** ou Les Pieds sur terre tunisiens > retrouvez ici le 2ème épisode de ces "Pieds sur terre" tunisiens, sur les Centres d'appel

Une formation de terrain

Henda Chennaoui sur le tournage de « Comment ça va la révolution »
Henda Chennaoui sur le tournage de « Comment ça va la révolution »
© Radio France
Fatma Louati, sur le tournage des « Centres d'appel, passage obligé de la jeunesse tunisienne »
Fatma Louati, sur le tournage des « Centres d'appel, passage obligé de la jeunesse tunisienne »
© Radio France
Enregistrement d'ambiance sur le marché central de Tunis
Enregistrement d'ambiance sur le marché central de Tunis
© Radio France

Charlotte Bienaimé , reporter aux Pieds sur terre , qui s'était rendue à plusieurs reprises en Tunisie pendant la Révolution, a été accueillie pendant deux semaines, à Radio Kalima. Elle a pu initier deux journalistes tunisiennes, Fatma Louati et Henda Chennaoui , aux techniques de documentaire* "Pieds sur terre".* Elle a aidé chacune d'entre elles dans le tournage et le montage de deux émissions "Comment ça va la Révolution ?" et "Les centres d'appels, passage obligé des jeunes Tunisiens" (diffusés sur France Culture et Radio Kalima les 3 et 4 juin 2013).

Dans le parc du Belvedère à Tunis
Dans le parc du Belvedère à Tunis
© Radio France

Fatma Louati et Henda Chennaoui arriveront à Paris en septembre pour leur deuxième session de formation à France Culture, dans l’équipe des Pieds sur terre , au cours de laquelle elles réaliseront des émissions à nouveau diffusées sur les deux chaines partenaires. Cette formation aboutira ensuite à la création d'une émission hebdomadaire tunisienne, en arabe : "Klémna yahki alina ", qui signifie "Nos mots racontent nos histoires ".

Fatma et Henda , reporters Tunisiennes "révolutionnaires"
Fatma, 26 ans et Henda, 30 ans, deux jeunes journalistes extrêmement dynamiques, motivées et pleines d'idées neuves, sont pleinement impliquées dans la révolution dont elles attendent encore les fruits...

Dans les locaux de radio Kalima, lors du montage des émissions
Dans les locaux de radio Kalima, lors du montage des émissions
© Radio France
Dans les locaux de Radio Kalima, lors du montage.
Dans les locaux de Radio Kalima, lors du montage.
© Radio France

Fatma Louati, 26 ans, est journaliste pour la rédaction de Radio Kalima . Suivre de près l'évolution d'une Tunisie en pleine transition démocratique difficile et fragile la passionne : "Chaque jour, il y a au moins dix événements extrêmement importants pour l'avenir du pays. On ne sait plus où donner de la tête. L'exercice est grisant ".

Fatma est très enthousiaste à l'idée de mettre en place une nouvelle émission qui permettra de faire entendre, en longueur, les Tunisiens qu'elle rencontre au quotidien dans l’exercice de son métier.

Henda Chennaoui, 30 ans, travaille en free-lance pour plusieurs journaux en ligne, radios et télévisions** . Très active sur les réseaux sociaux avant et pendant la révolution, elle s'engage pour faire avancer son pays sur plusieurs fronts : la justice transitionnelle, la reconnaissance des blessés de la révolution, la réforme de la police, la lutte contre la torture, l'émancipation des femmes de villes oubliées de la Tunisie...Henda fait aussi partie de la nouvelle génération de militantes féministes en Tunisie. Elle a déjà participé à la réalisation de plusieurs " Pieds sur terre" tournés en Tunisie.

Radio Kalima

Un des studios de Radio Kalima
Un des studios de Radio Kalima
© Radio France

Porte-voix de l'opposition sous le régime de Ben Ali, Radio Kalima est une radio privée tunisienne fondée en 2002 pour tenter d'assurer une couverture médiatique critique et indépendante en Tunisie.

Pendant plusieurs années, la radio a été exposée à une importante répression qui l'a conduite à poursuivre ses activités en grande partie dans la clandestinité.La journaliste, défenseuse des droits de l'homme et cofondatrice de la station, Sihem Bensedrine, est alors contrainte à l'exil.

Après la révolution, le projet se poursuit suite au retour de Sihem Bensedrine en Tunisie en janvier 2011, et Radio Kalima émet en FM depuis novembre 2012.

La station émet depuis un studio offert par France Inter et installé à Tunis, toujours sous la supervision du directeur, Omar Mestiri, et de la rédactrice en chef, Sihem Bensedrine, son épouse, ainsi que de Zakia Hadiji. Une vingtaine de personnes sont impliquées dans la production des émissions, qui sont également diffusées en direct sur Internet.

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Jérôme Sandlarz
Production déléguée
Bahar Makooi
Production déléguée
Nicolas Ruffault
Production déléguée
Leila Djitli
Production déléguée
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Morgane Du Liège
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation
Pauline Maucort
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Farida Taher
Production déléguée
Annabelle Brouard
Réalisation
Alexandra Malka
Réalisation
Amaury Chardeau
Production déléguée