Un prof pour la vie
Un prof pour la vie ©Getty - BSIP
Un prof pour la vie ©Getty - BSIP
Un prof pour la vie ©Getty - BSIP
Publicité

Souvent l'objet de critiques, ils changent aussi des vies en bien. La parole est à eux et leurs élèves, ces professeur.e.s décisifs, qui donnent confiance et font naître des vocations.

Peu de métiers ont un rôle social aussi clef que celui d'enseignant. Leurs élèves, ceux dont le parcours n'aurait pas été le même sans leur rencontre, évoquent les liens de gratitude qui les lient à leurs enseignants.

-De parents analphabètes, Imen a des difficultés avec l’école et a souvent été brimée, humiliée par le système scolaire. Tout va changer grâce à une prof de français qu'elle rencontre en 5e. Jeune et pleine d’envie d'aider ces jeunes gens à s'accomplir, elle croit en ses élèves et leur fait par exemple découvrir Tristan et Yseult

Publicité

Imen entretient pour elle une sorte d'amour secret. Chez elle, elle a la sensation d'être éduquée comme un oiseau en cage à qui on donne à manger et à boire mais qu’on ne laisse pas sortir. Florence Salé lui donne de la force et l'aide à s'émanciper avant qu'une autre prof de français, en seconde, ne prenne le relais. 

Elle nous a poussés à lire, à écrire, à ne rien nous interdire. Elle m’a aidée à me construire. 

A la maison on m’a appris qu’une fille ne fait pas ce qu’elle veut et Florence Salé m’a appris qu’une femme est aussi forte qu’un homme et que je ne dois pas laisser le poids de la culture écraser mes envies et mes espérances. Elle m’a appris la liberté de penser. 

-Jean-Pierre Aurières enseigne l'histoire et la géographie et a toujours eu un rapport exceptionnel avec ses élèves. Lorsqu'il retrouve un ancien élève vingt ans après, il lui saute dans les bras. Celui-ci témoigne de sa reconnaissance pour un professeur qui, en instaurant une relation privilégiée, l'a aidé à devenir adulte et à faire les bons choix.

Jean-Pierre Aurières aura été décisif dans le parcours de Tariq, d'abord en lui proposant de nouveaux horizons avec l'organisation et l'annonce dès le début de l'année scolaire d'un voyage au Guatemala. Mais il aura été décisif, ensuite et surtout, en étant attentif en parvenant à lui donner le goût pour les études et le patrimoine culturel. Cette rencontre a motivé Tariq à aller en prépa HEC alors même que, sans Jean-Pierre Aurières, il n’aurait sans doute pas su ce qu’était HEC Paris. 

Quand je lui ai raconté mes difficultés il était à l'écoute. Ca m'a touché. Je me suis confié pour la première fois. 

C'est devenu une sorte de figure paternelle pour moi. Il me trouvait un travail pour l'été, il vérifiait que j'allais en cours. Avec lui, j'avais quelqu'un sur le dos et c'est ce dont j'avais besoin. 

Merci à Jean-Pierre Aurières du Lycée Paul Eluard à Saint-Denis, Tariq, et les professeurs Marie-Caroline Le Gall, Nadège Galvier et Cyril Achard. Imen, Florence Salé, Mathieu Lefeuvre, Marc Hernoux.

1ère diffusion le 17/03/2015.

Chanson de fin : "I am the Walrus" par The Beatles - Album : Magical Mystery Tour (1967) - Label : Parlophone.

  • Reportage : Emilie Chaudet et Pauline Maucort 
  • Réalisation : Marie Plaçais (et François Caunac)
27 min
À réécouter : Les profs et la parole
27 min
À réécouter : Les années lycée

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
François Bréus
Collaboration
Mélissa Foust
Collaboration
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Production déléguée
Marie Plaçais
Réalisation
Delphine Saltel
Production déléguée