La littérature de prostitué.es : les prostitués mâles ou les Islamistes en string

Representation de la prostitution des Roumains mineurs.
Representation de la prostitution des Roumains mineurs. ©Maxppp - Audureau/De Poulpiquet/BEP/LE PARISIEN
Representation de la prostitution des Roumains mineurs. ©Maxppp - Audureau/De Poulpiquet/BEP/LE PARISIEN
Representation de la prostitution des Roumains mineurs. ©Maxppp - Audureau/De Poulpiquet/BEP/LE PARISIEN
Publicité

Et les prostitués mâles ? Ils ont une existence aussi ancienne que les prostituées femmes, et on en a parlé depuis que l’on écrit, mais leur reconnaissance est venue bien plus tard.

Pour les prostitués hommes, encore plus tard que pour les femmes, la visibilité est venue tard, très tard, au XXe siècle. Le poète alexandrin Constantin Cavafy les évoque dans trois de ses poèmes. Dans Jours de 1909, 10 et 11, le fils d’un marin se prostitue occasionnellement pour s’offrir de jolies cravates ; dans Jours de 1896, un homme ruiné loue parfois son corps pour subvenir à ses besoins ; dans Sophiste quittant la Syrie, poème historique et hors des temps pudibonds, celui qu’il appelle "le célèbre Mébis" se fait payer plus cher que tous ses confrères. C’était de la poésie, c’est-à-dire de l’obscurité où l’on peut dire bien des choses que la majorité ne voit jamais. Le premier Occidental à saluer le talent de Cavafy a été E.M. Forster, le romancier anglais, oui, l’auteur de Maurice, ce roman d’amours gay. Enfin, rien n’était dit. Forster était une honteuse. Il n’a pas osé publier Maurice de son vivant. Et il est mort en 1970.

Il y a aussi eu les livres de prostitués, comme La Cité de la nuit de John Rechy, en 1963, ou celui de David Dumortier en 2012, Travesti. Il y rapporte ses expériences de prostitution. L’intéressant est que, parmi ses clients, on rencontre beaucoup de coursiers, de vigiles, des voyous, aucun Asiatique. Plusieurs islamistes, en revanche. L’un porte des strings. S’il y a rupture de la comédie, c’est grâce à la prostitution.

Publicité
À réécouter : Poésie et ruminations
Poésie et ainsi de suite
59 min

L'équipe