France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
L'escargot, de Judith Scott
L'escargot, de Judith Scott

Aujourd’hui nous parlons d’une œuvre surnommée « L’escargot », réalisée à la fin des années 90 par une artiste extraordinaire : **Judith Scott ** (1943-2005).

Elle fut remarquée par le directeur du centre d’art où elle était pensionnaire : Tom di Maria, et fut commentée par l’historien et psychanalyste John McGregor aux Etats-Unis, notre regardeur.

Publicité

Les œuvres de Judith Scott sont aujourd’hui collectionnées dans de nombreuses institutions, comme le musée de Lausanne ou le LAM à Villeneuve d’Ascq mais aussi au SFMOMA . Elles seront l’objet d’un grand woman show au Brooklyn Museum à New York en octobre prochain.

Judith Scott est née à Cincinnati, dans l’Ohio, aux Etats-Unis. Trisomique, sourde et muette, elle vit ses premières années dans sa famille, avec sa sœur jumelle. A l’âge de sept ans, elle est séparée de son environnement familial et placée en institution. Elle passe plus de trente-cinq ans dans des établissements où elle est soumise à des conditions proches de l’internement.En 1986, Judith Scott est prise en charge par Joyce, sa sœur jumelle qui obtient sa tutelle ; elle rejoint une année après le Creative Growth Art Center, à Oakland, en Californie, où elle s’engage spontanément dans la création, à l’âge de quarante-quatre ans.

Le Creative Growth Art Center, situé à Oakland, près de San Francisco, est un lieu d’expression artistique accueillant des personnes dont le fonctionnement psychologique, neurologique ou mental est perturbé. Eloigné de toute motivation thérapeutique, le centre californien vise à favoriser l’émancipation d’impulsions créatrices.

Invités :

- Annette Messager Artiste. Exposition récente: à la Galerie Marian Goodman, intitulée "Mes transports"Expositions à venir: Kunst Sammlung K21 à Düsseldorf et grande rétrospective au Museum of Contemporary Art à Sydney qui ouvre en juillet 2014.

- Nanette Snoep, conservatrice au Musée du Quai Branly , **responsable de l'Unité Patrimoniale Histoire. **

Elle enseigne l'art africain à l'Ecole du Louvre et s'intéresse tout particulièrement aux productions plastiques liées à la maladie et la souffrance.

Elle était commissaire de l'exposition "Recettes des Dieux. L'esthétique du fétiche" au musée du quai Branly (2009); commissaire associé des expositions "1931" à la Cité Nationale d'Histoire de l'Immigration (2008), "Exhibitions. L'invention du Sauvage" (2011), "Maîtres du Désordre" (2012) au musée du quai Branly.

Elle est commissaire de l'exposition inaugurale "Vodou. L'art de voir autrement" au nouveau Musée Vodou à Strasbourg qui vient justement d’ouvrir.

- Sandra Adam-Couralet

Coproductrice de l'émission. Elle fut commissaire de l' exposition "Objets secrets" consacrée à Judith Scott en 2011, en collaboration avec Alain Berland, au Collège des Bernardins.

  • Bruno Decharme Cinéaste et collectionneur d'art brut,propos recueillis par Sandra Adam.

Durant l'émission vous avez pu entendre :

  • Tom di Maria, directeur du Creative Growth Art Center, extrait du film *Les cocons magiques de Judith Scott * de Philippe Lespinasse, 36 min., Bordeaux, Lokomotiv Films, et Lausanne, Collection de l’Art Brut, 2005.- extrait texte de John MacGregor, Metamorphosis, the fiber art of Judith Scott , 1999Musique: Jean Dubuffet, grand artiste et théoricien de l' "art brut", extrait de la Fleur de Barbe .