France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Le dieu Gou
Le dieu Gou

Le dieu Gou, chef d’œuvre de l’art africain, est une sculpture du Bénin datant du XIXe siècle et réalisée par Akati Ekplékendo. Remarquée dès 1912 par Guillaume Apollinaire qui, dans Paris Journal , qualifie « cette perle de la collection aboméenne » parmi les « œuvres d’art de premier ordre » du musée d’Ethnographie du Trocadéro, elle fut ensuite mise en lumière par Charles Ratton, célèbre collectionneur et marchand d’art, lors de l’exposition d’art africain et océanien au théâtre de la galerie Pigalle en 1930. Si les expositions d’art extra-occidentales se multiplient depuis les années dix, l’exposition de la galerie Pigalle fut notoire, car ce fut l’une des premières qui osa mettre en avant les qualités plastiques exceptionnelles de ces objets.

Et c’est cela qui choqua les contemporains. Comment ? Oser mettre en avant ces « idoles » exotiques au détriment des œuvres antiques classiques ?

Publicité

Dans les années 30, la sculpture du dieu Gou reflète les grands débats esthétiques concernant la considération de l’art extra-occidental.

Objet sacré, d’abord insigne du pouvoir des rois du Bénin puis de l’Empire colonial français, objet d’étude ethnographique, œuvre d’art, cette statue traversa les champs mouvants des époques, des disciplines et des imaginaires.

Michel Leiris en fit en 1948 l’emblème d’un renouveau comparable à celui qui s’est passé dans le domaine musical avec le jazz. Qu’en est-il aujourd’hui ? quelle est la capacité de cet objet à nous « enchanter » ?

Générique :Ten Packed Minutes * par VITO ACCONCI 1977"Pêche de nuit"* d'Henri Chopin 1957+ voix de Marcel Duchamp "Je crois sincèrement que le tableau est autant fait par le regardeur que par l'artiste"

Invités :

David Douard , artiste. Participe à la 12e Biennale de Lyon qui a lieu du 12 septembre 2013 au 5 janvier 2014.

Philippe Dagen , commissaire de l’exposition « Charles Ratton l’invention des arts primitifs » jusqu’au 22 septembre au Musée du Quai Branly.

**Yves Le Fur, ** directeur du département du patrimoine et des collections du musée du quai Branly.

Musiques :

  • VITO ACCONCI (extrait de Open Book / 1974) mix avec ARCA (Quand tombent les toits )
  • Poème de VITO ACCONCI ( Almost Fell par Nicolas JAAR)
  • VITO ACCONCI ( Theme Song / 1973) mix avec Flicker C-SCHULZ