Puits de Moïse : Vue de la sculpture avec les statues de Moïse et David - Dijon (Bourgogne) - Ponyterr
Puits de Moïse : Vue de la sculpture avec les statues de Moïse et David - Dijon (Bourgogne) - Ponyterr
Puits de Moïse : Vue de la sculpture avec les statues de Moïse et David - Dijon (Bourgogne) - Ponyterr
Publicité
Résumé

Commandé par Philippe II de Bourgogne, "Le puits de Moïse" est l'œuvre du sculpteur hollandais Claus Sluter et de son neveu Claus de Werve, avec la participation du peintre Jean Malouel pour la polychromie.

avec :

Christine Lancestremère (Conservateure du Patrimoine), Emmanuelle Lainé (Artiste sculpteure).

En savoir plus

Rediffusion de l'émission du dimanche 13 septembre 2014

Puits de Moïse
Puits de Moïse
© Radio France - Ville de Dijon. Photo Philippe Bornier.

Aujourd'hui, nous regardons une sculpture qui date de la fin du XIVe siècle (entre 1395 et 1406 environ). Il s'agit des vestiges d'un calvaire situé au milieu d'un puits, autrefois au centre du grand cloître de la Chartreuse de Champmol (illustration ci-dessous).

Publicité
 Vue en perspective de la chartreuse de Champmol, 1686
Vue en perspective de la chartreuse de Champmol, 1686
- Aimé Piron. Bibliothèque municipale de Dijon

Il se trouve actuellement au sein du parc du centre hospitalier spécialisé de Dijon, en Bourgogne. Commandé par Philippe II de Bourgogne, il est l'oeuvre du sculpteur hollandais Claus Sluter (1340-1405). L'historien de l'art et essayiste allemand Erwin Panofsky (1892-1968) disait qu'en Sluter il y a tout à la fois du Michel-Ange et du Bernin, mais c'est au début du XXe siècle, en 1905, que l'historien de l'art Arthur Kleinclausz, spécialiste du haut Moyen Âge, écrit la première monographie sur Claus Sluter, avec l'approche d'une histoire sociale de l'art.

Puits de Moïse
Puits de Moïse
© Radio France - Ville de Dijon. Photo Philippe Bornier.

Il restitue ainsi le lieu où logeait et travaillait Sluter lorsqu'il était au service du duc, sa place particulière à la cour de Bourgogne, abordant la question du rôle et de la place de l'artiste au tournant du XIVe siècle, et s'interroge sur sa formation. Il évoque également le travail de l'atelier et la place des créations slutériennes dans l'histoire de la sculpture. Arthur Kleinclausz est notre regardeur.

Invitées :

Emmanuelle Lainé , artiste sculpteure

Christine Lancestremère , conservateure du Patrimoine, responsable de la collection de moulages au musée des Monuments français à la cité de l'Architecture et du Patrimoine.

Textes lus par Lara Brühl.

Couverture de l'ouvrage
Couverture de l'ouvrage
- Arthur Kleinclausz

Extraits deClaus Sluter et la sculpture bourguignonne au XVe siècle d'Arthur Kleinclausz, Paris, Librairie de l'art ancien et moderne (collection Les maîtres de l'art), 1905, textes lus pages 68-69 et 76-77. Les primitifs flamands d'Erwin Panofsky, Editions Hazan, 1953, texte lu pages 161-162.

Couverture de l'ouvrage
Couverture de l'ouvrage
- Erwin Panofsky. Éditions Hazan

**Musiques : **Extraits de "Blok Werk & Mutations" de Jean Luc Guionnet - "Gravures" de Jean-Luc Guionnet - "Suita Liturgica & Eben Petr" par Even David.