Une abeille reine au milieu de ses sujets
Une abeille reine au milieu de ses sujets ©Reuters
Une abeille reine au milieu de ses sujets ©Reuters
Une abeille reine au milieu de ses sujets ©Reuters
Publicité

Si leur disparition nous inquiète c'est parce qu'elles sont en quelque sorte "le miroir" de l'humanité. Auteur d'un ouvrage co-écrit avec son frère apiculteur, le philosophe Pierre-Henri Tavoillot analyse les similitudes entre la société des hommes et celles des abeilles, et leurs évolutions.

Avec
  • Pierre-Henri Tavoillot maître de conférences à Sorbonne Université, président du Collège de philosophie
  • François Tavoillot

Pour qui se pique de philosophie, l’abeille est un sujet de choix. Aucun animal n’a davantage fasciné les hommes. Les penseurs de toutes les époques et de toutes les civilisations ont cherché dans la ruche les secrets de la nature et les mystères de la culture, comme si elle était le miroir idéal de l’humanité et le baromètre de son destin.

C’est à une extraordinaire histoire de la culture occidentale que convie ce livre : en suivant le vol délicat de l’abeille, on rencontre le génie d’Aristote, l’avènement d’Auguste, la naissance du christianisme. On la retrouve à l’âge moderne accompagnant les premiers pas du retour des humanités antiques comme la découverte de la science expérimentale.

Publicité

Aujourd’hui que les menaces sur la disparition de cet insecte passionnent le public, le symbole n’a pas fini de fonctionner.

  1. Le modèle politique et l’ordre social : tous les régimes politiques et l’organisation sociale (Unité d’une diversité)
  2. Philosophie : l’abeille reflet de l’ordre cosmique, idéal éthique et voie vers l’immortalité
  3. Religion l’abeille guide spirituel, parabole des mystères et des dogmes (virginité et ordre monastique)
  4. Écologie : éloge de la juste mesure de l’équilibre nature/culture.
  5. L’abeille hyper-moderne : internet, intelligence collective et économique numérique.
Pierre-Henri Tavoillot
Pierre-Henri Tavoillot
© Maxppp - A DE ROLL