Foule à Bangkok
Foule à Bangkok
Foule à Bangkok ©Getty - MR Cole
Foule à Bangkok ©Getty - MR Cole
Foule à Bangkok ©Getty - MR Cole
Publicité
Résumé

Peut on croire (ou penser) à un "monde meilleur" une fois passée la pandémie du Covid 19 ? Cette question, Guillaume Erner l'a posée au sociologue Edgar Morin et la philosophe-psychanalyste Cynthia Fleury.

En savoir plus

Peut on croire (ou penser) à un "monde meilleur" une fois passée la pandémie du Covid 19 ? Cette question, Guillaume Erner l'a posée au sociologue Edgar Morin et la philosophe-psychanalyste Cynthia Fleury. Et c'est avec une prudence teintée d'espoirs que les deux invités de Livres & Vous se sont avancés sur le chemin hasardeux de l'avenir. Un avenir où le meilleur... pourrait ne pas être la norme. "On ne peut que souhaiter un monde meilleur, insiste Edgar Morin, mais n'oublions pas que nous sortons tout juste d'une période agitée. Les gilets jaunes, la crise dans les hôpitaux. Si nous ne disposons pas d'une nouvelle vision politique cohérente nous retomberons dans le néolibéralisme d'avant avec ses  conséquences néfastes pour la planète. Il y a des forces énormes qui veulent recommencer comme avant". D'où l'intérêt de ces "rapports de force" à établir pour ne pas retomber dans les ornières d'hier. "On constate quand même insiste Cynthia Fleury que la mondialisation, la dérégulation, le néolibéralisme ont pris un sérieux revers. La conscientisation de l'épidémie et du choc qu'elle a représenté peut déclencher quelque chose. Si en France il a eu des défaillances techniques comme le manque de masques et de respirateur, force est de  constater que c'est le capital social qui fait tenir la machine. Auquel cas l'humanisme a encore de beaux jours devant lui". "Créons au moins quelques oasis, soupire Edgar Morin même si l'espoir relève du possible et pas du certain. Et mon expérience me dicte la prudence".

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production