A Moscou, les tours Spasskaïa and Senatskaïa du Kremlin. Au premier plan, le mausolée de Lénine. ©AFP - NATALIA SELIVERSTOVA / SPUTNIK
A Moscou, les tours Spasskaïa and Senatskaïa du Kremlin. Au premier plan, le mausolée de Lénine. ©AFP - NATALIA SELIVERSTOVA / SPUTNIK
A Moscou, les tours Spasskaïa and Senatskaïa du Kremlin. Au premier plan, le mausolée de Lénine. ©AFP - NATALIA SELIVERSTOVA / SPUTNIK
Publicité
Résumé

À Moscou, cent ans après la révolution russe.

En savoir plus

(Première diffusion : 20-23/02/17)

En mars 1918, Moscou devient capitale de la toute jeune République socialiste fédérative soviétique de Russie. Très vite se met en place une culture de la commémoration. Les statues migrent, les noms des rues changent. Sur la Place rouge, le mausolée temporaire de Lénine, en bois, se pérennise en une pyramide constructiviste de marbre et de granite noir et rose. Au fil de leur construction, les couloirs du métro deviennent un mémorial souterrain. À l’entrée de la station Dobryninskaïa, une immense mosaïque surplombe les escalators : au centre, sur un drapeau, Lénine ; à droite sur un panneau porté par des athlètes, le visage de Youri Gagarine, plus vif que le reste, a remplacé celui de Joseph Staline et semble presque en relief.

Publicité

À Moscou, les traces des années post-révolutionnaires s’exposent, qu’elles soient tombées de leur socle, comme la collection des statues soviétiques dans le jardin de la galerie Trétiakov, qu’elles prennent la forme d’un monument ou d’un corps gisant depuis 93 ans dans son sarcophage de verre. Mais qu’en est-il des traces moins visibles ?

Peut-on prendre la mesure de l’héritage de 1917 en dépliant le plan de Moscou ? En scrutant les noms des rues, la silhouette des immeubles, les façades ? Peut-on mettre en chiffres une mémoire à travers des sondages ?

Nous aborderons l’héritage révolutionnaire par ses signes dans la ville, du corps de Lénine au quartier ouvrier constructiviste de Shabolovka.

Avec :

  • Alexander Frolov, historien
  • Lev Goudkov, directeur de l’institut de sondage Youri Lévada
  • Alexeï Yurchak, anthropologue, spécialiste de l’histoire du Laboratoire du Mausolée de Lénine
  • Airat Bagautdinov, architecte, et Alexandra Selivanova, directrice du centre de l’avant-garde
  • Olga Gerasimova, habitante du quartier constructiviste de Shabolovka
  • Mikhaïl Zaïtsev, petit-fils de révolutionnaire

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une série de Marie Chartron et Julie Beressi, prise de son Pierre Quintard

Partenariat

Cette semaine, LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner pendant deux semaines le documentaire «Mirages», d’Olivier Dury (2008)

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Alisonne Sinard
Collaboration