Caster Semenya, reine du 800m féminin, est accusée d'avoir naturellement un taux de testostérone élevé qui pourrait l'avantager
Caster Semenya, reine du 800m féminin, est accusée d'avoir naturellement un taux de testostérone élevé qui pourrait l'avantager
Caster Semenya, reine du 800m féminin, est accusée d'avoir naturellement un taux de testostérone élevé qui pourrait l'avantager   ©Getty -  Michael Dodge
Caster Semenya, reine du 800m féminin, est accusée d'avoir naturellement un taux de testostérone élevé qui pourrait l'avantager ©Getty - Michael Dodge
Caster Semenya, reine du 800m féminin, est accusée d'avoir naturellement un taux de testostérone élevé qui pourrait l'avantager ©Getty - Michael Dodge
Publicité
Résumé

Les valeurs proclamées du sport sont-elles respectées ?

En savoir plus

Première diffusion : 26 juin 2019

Il n'y a pas de définition universelle de ce qui est le sport. Il y a 2 maximes qui nous marquent : "L'important est de participer", on est dans une finalité de sport inclusif, tout le monde a sa chance, tout le monde peut pratiquer. Et l'autre maxime -de Pierre de Coubertin- qui va complètement à l'encontre de la première : "citius, altius, fortius" -plus vite, plus haut, plus fort-. Anaïs Bohuon

Publicité
Premier comité international Olympique en 1896
Premier comité international Olympique en 1896
© Getty - Hulton Deutsch

Le sport, pourvoyeur de grands idéaux modernes, bâti sur l’effort et l’abnégation, requerrait qu’il soit irréprochable mais la liste des éléments constituant une vision "noircie" du sport pourrait  se décliner entre dopage, corruption, culture de l’agressivité, culte de la performance, et de la compétition.

Le sport est le seul domaine encore aujourd'hui où les femmes concourent d'un côté et les hommes de l'autre. Ce qui fait la beauté du sport, et pourquoi on regarde, est cette part d'incertitude du résultat, et l'effet "Carpentier" : on a toujours au fonds de nous l'envie que le petit puisse créer la surprise. Anaïs Bohuon

Dans cet épisode sera évoquée la violence de la compétition, en convoquant l’expérience intime de trois personnes. Celle d’Etienne, qui était un enfant virtuose et prodige du tennis, jusqu’à ce qu’une blessure renvoie les trophées, dans l’ombre des placards. Anais Bohuon, ancienne "athlète ratée" mettra en perspective la catégorisation, norme et autre forme d’hiérarchisation. Elle racontera aussi l’entrée tardive des femmes dans les stades et certains corps éloignés comme celui de la coureuse Caster Semenya. Enfin, le Docteur de Mondenard délivrera son point de vue d’expert : peut-il  y avoir compétions et médailles sans triche ni dopage ?

Dès les années 20 et 30, on va voir fleurir dans les médias, les journaux, les thèses de médecine des critiques sur les corps de ces femmes, d'être trop poilues, trop musclées, trop viriles, d'avoir une voix trop rauque, et on va soupçonner ces femmes, qui sont en train d'exceller, d'être des hommes. Au mieux d'être des femmes "non authentiques", et au pire, d'être des hommes. Anaïs Bohuon

Avec :  

  • Etienne CORROY, ancien joueur de tennis de haut niveau,
  • Anaïs BOHUON, Professeure des Universités à l'UFR STAPS de l'Université de Paris-Sud, socio-historienne
  • Dr Jean-Pierre de Mondenard et l'équipe des roller derby de Montreuil, Les NASTY pêcheresses : avec comme témoignages : Queen of the sausage, Dirty Sanchez et Djo ça KIK, Jasmin.

Merci à Patrick Bauche, psychologue, et à Laure Meunier 

Un documentaire de Juliette Boutillier, réalisé par Annabelle Brouard

Documentation : Antoine Vuilloz et Véronique Lefhaler

Bibliographie 

- Catégorie "Dames". Le test de féminité dans les compétitions sportives. Anaïs Bohuon. Editions IXe. 

- Les héros sont fatigués. Sport, narcissisme et dépression. Patrick Bauche. Editions Payot. 

- Mozart : Correspondance. VII : Notes de voyages, Journal de Nannerl, Édition française et traduction de l'allemand par Geneviève Geffray, 1999.

Liens

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Juliette Boutillier
Production déléguée
Annelise Signoret
Collaboration
Annabelle Brouard
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Mathias Mégy
Collaboration