Mains devant les yeux de l'homme et de femme surpris de bouche
Mains devant les yeux de l'homme et de femme surpris de bouche
Mains devant les yeux de l'homme et de femme surpris de bouche ©Getty - adl21
Mains devant les yeux de l'homme et de femme surpris de bouche ©Getty - adl21
Mains devant les yeux de l'homme et de femme surpris de bouche ©Getty - adl21
Publicité
Résumé

On dit souvent aux victimes d’inceste "il faut parler", mais n'est-ce pas d'abord à la société et aux professionnels de l'enfance de provoquer cette parole ?

En savoir plus

Est-on en train de vivre un moment historique ? “ Va-t-on enfin être capable d’être dans la culture de la protection, d'anticiper les faits par le repérage systématique et de pouvoir recueillir la parole des victimes “ s’interroge Edouard Durand juge pour enfants et co-président de la CIIVISE. Va-t-on réussir à voir ce que l’on ne voulait pas voir : ces criminels incestueux qui comme le dénonce Pierre Levy Soussan expert psychiatre, “ ont réussi à s’invisibilité, ont profité de toutes les failles, y compris de l'idéologie : de l'idéologie de certains juges, de l'idéologie de certains élus. Ils ont abusé de nos points aveugles. Le tabou de la violence sexuelle parentale n'a d'égal que le totem du lien biologique.

Dans un bureau du ministère de la santé, dans un foyer ou en pleine audition de victimes dans une ville de France, Edouard Durand et Nathalie Mathieu recueillent la parole pour mieux soigner et protéger. La société va-t-elle enfin prendre conscience de l'ampleur des violences sexuelles pendant l'enfance et la gravité des traumatismes éprouvés par les victimes ?

Publicité

Au cœur de cette commission il y a le recueil des témoignages pour mieux protéger les victimes. Mais il y a aussi la construction d’un meilleur savoir, pour les pouvoirs publics et pour la société, pour mieux comprendre le phénomène et surtout mieux le repérer. Des enquêtes, des recherches, et un programme de prévention pour éviter que ne continue ce que constate la psychiatre Muriel Salmona : “ Tout est fait pour que les victimes ne puissent pas parler. La majorité des victimes de ces violences sexuelles sont hyper traumatisées. Avec des mécanismes de survie qui sont extrêmes, donc en état de choc traumatique continuel, “ une parole trop longtemps mise de côté comme en témoignent souvent les victimes : “ j_'ai quand même beaucoup parlé, beaucoup parlé, sans être entendu_“.

Telle sera la mission de la Commission Indépendante sur l'Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants dans laquelle notre documentaire sera plongé.

Un documentaire de Johanna Bedeau et Marie-Laure Ciboulet.

Avec :

Angélique, Christine, Vanessa, Jennifer, Vanina Vignal (cinéaste)….

Edouard Durand, juge pour enfants et co-président de la CIIVISE,

Nathalie Mathieu, co-présidente de la CIIVISE et directrice générale la Maison d’accueil Jean Bru,

Muriel Salmona, psychiatre,

Pierre Lévy-Soussan, expert auprès des tribunaux, psychanalyste (SPP).

Ernestine Ronai, responsable de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes de Seine Saint-Denis,

Maya, écoutante de la CIIVISE,

Emmanuelle Piet, médecin et présidente du Collectif féministe contre le viol (CFCV),

Marc Crépon, philosophe.

Merci à toute l’équipe de la Maison d’accueil Jean Bru,

Capitaine Véronique Bechu chef du groupe central des mineurs victimes

Et à l’équipe de la CIIVISE.

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 10/01/2022 le film Out of the Present

Références

L'équipe

Johanna Bedeau
Production
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Annelise Signoret
Collaboration
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anahi Morales
Collaboration