Rosalind Frankin
Rosalind Frankin
Rosalind Frankin ©Getty - Universal History Archive
Rosalind Frankin ©Getty - Universal History Archive
Rosalind Frankin ©Getty - Universal History Archive
Publicité
Résumé

Rosalind Franklin est l'archétype de la femme scientifique que la communauté prend de haut parce qu’elle est une femme, et dont on n'hésite pas, le cas échéant, à s'approprier les résultats.

En savoir plus

Une série documentaire d'Olivier Chaumelle et Vincent Decque

Rosalind Franklin excelle en cristallographie, une science très compliquée qui permet, à partir d’images radiographiques, en deux dimensions, de déduire mathématiquement la structure dans l’espace de grosses molécules. En 1952, elle réalise au King’s College de Londres une image remarquable d’une fibre d’ADN. Ce cliché tombera entre les mains de Francis Crick et James Watson, de Cambridge, qui l’utiliseront à l’insu de miss Franklin pour résoudre l’énigme de la structure tridimensionnelle de l’ADN, une des plus grandes découvertes de l’histoire de la biologie. Elle est publiée dans Nature en 1953, et vaudra le prix Nobel de médecine 1962 à Crick et Watson, ainsi qu’à Maurice Wilkins, un collègue de Rosalind Franklin à Londres. Rosalind ne sera pas associée à cette gloire suprême, pour la bonne raison qu’elle est morte en 1958, d’un cancer des ovaires probablement dû à l’exposition aux rayons X.

Publicité

Avec : Matthew Cobb, biologiste à l’Université de Manchester ; Carole Écoffet, physicienne à l’Université de Mulhouse, spécialiste des femmes en science ; Michèle Idels, éditrice aux Éditions des femmes - Antoinette Fouque ; Michel Morange, professeur de biologie à l’ENS ; Éric Westhof, de l’Académie des Sciences, cristallographe à l’Université de Strasbourg.

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Maryvonne Abolivier
Collaboration