Cassette audio "Ici Radio Assifa" - © Agence IM’média
Cassette audio "Ici Radio Assifa" - © Agence IM’média
Cassette audio "Ici Radio Assifa" - © Agence IM’média
Publicité
Résumé

Généalogie intime des luttes sur deux générations entre cassettes, revues, troupes de théâtre et radios associatives.

En savoir plus

C’est l’histoire d’une cassette retrouvée, d’un objet fondateur et pourtant méconnu, celle de "Ici Radio Assifa", littéralement "Ici Radio Tempête". Radio Assifa a été, en 1975,  la première expérience sonore et militante de l’immigration maghrébine,  véritable moment précurseur des radios libres de l’immigration. 

À l’intérieur un message mystérieux : "Radio Assifa produit par les ouvriers arabes de la Troupe de théâtre Assifa et l'ensemble des musiciens et journalistes arabes regroupés contre le racisme. Radio Assifa donne le droit à la parole et à l'expression aux ouvriers arabes. Radio Assifa est la radio de l'ensemble des arabes." 

Publicité

Réapparaît alors l’histoire de figures militantes pourtant peu connues encore aujourd’hui. Pour Naima Yahi, historienne, ces "militants de l’ombre pèchent par manque d’incarnation. Je pense que c’est une génération qui est traversée par l’humilité et aussi par les conditions de clandestinité qu’ils ont connues. Ils étaient entre le marteau et l'enclume, entre le risque d'être expulsés pour troubles à l'ordre public en France et le risque de faire l'objet de représailles dans leur pays d'origine parce qu'ils étaient dissidents"

De ces premiers mouvements pionniers, la marche pour l'égalité et contre le racisme de 1983 en est l’héritière même si "les enfants de l’immigration de cette marche n’en n’ont pas conscience du tout, ils sont bien les héritiers de la génération précédente. Ces militants du MTA des années 70 sont les grands frères des marcheurs de 83", ajoute l’historienne.

En retraçant l’histoire de cette cassette, c’est toute l’histoire du lien entre la génération militante des années 70 et celle de la marche pour l’égalité et contre le racisme qui apparaît dans le témoignage des protagonistes de l’époque.

Un documentaire de Hajer Ben Boubaker, réalisé par Angélique Tibau.

Tracts, cassette, photo de l’époque du MTA
Tracts, cassette, photo de l’époque du MTA
- Hajer Ben Boubaker

Avec :

Amel Mohammedi, fille d’une militante du MTA 

Naïma Yahi, historienne 

Mogniss Abdallah, fondateur de l’Agence Im’media, militant et auteur

Philippe Tancellin, ancien militant, professeur émérite de l’université Paris 8 et poète

Bernard Lehembre, historien, militant antiraciste et membre du Comité de défense de la vie et des droits des travailleurs immigrés (CDVDTI) 

Hamza Bouziri, co-fondateur du Mouvement des travailleurs arabes

Et :

Mokhtar Bachiri, co-fondateur du Mouvement des travailleurs arabes, co-fondateur de la Troupe Assifa et fondateur de Radio Soleil Goutte d’or   

Merci à Mogniss Abdallah et aux archives de l’Agence Im’media ainsi qu’à Amel Mohammedi d’avoir autorisé l’usage de la cassette « Ici Radio Assifa » n°2.

Liens 

Bibliographie 

  • « J'y suis, j'y reste ! Les luttes de l'immigration en France depuis les années soixante », Mogniss H. Abdallah, Editions Réflex, 2001
  • « Rengainez, on arrive ! Chroniques des luttes contre les crimes racistes et sécuritaires, contre la hagra policière et judiciaire des années 1970 à aujourd'hui », Editions Libertalia 2012, en accès libre ici 
  • « Les tiers idées. Pour une esthétique de combat », Philippe Tancelin et Geneviève Clancy, Editions l'Harmattan, 2019
  • « Histoire politique des immigrations (post)coloniales. France, 1920-2008 », Ouvrage collectif dirigé par Ahmed Boubeker et Abdellali Hajjat, Amsterdam Editions, 2008

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 1/11/2021 le film Jusqu'au bout - Collectif Cinélutte (40’-1973)  

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Annelise Signoret
Collaboration
Angélique Tibau
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anahi Morales
Collaboration