Anjelique Kidjo
Anjelique Kidjo ©Getty - Photo by Gary Miller/Getty Images
Anjelique Kidjo ©Getty - Photo by Gary Miller/Getty Images
Anjelique Kidjo ©Getty - Photo by Gary Miller/Getty Images
Publicité

Après la Marche pour l’Égalité, et l’explosion des radios libres, de nouvelles musiques arrivent sur les ondes tricolores. Des Anglais inventent le terme de World Music, et Paris devient un épicentre de cette sono mondiale.

Dans les années 80-90, Touré Kounda, Khaled, Mory Kanté, ou Angélique Kidjo dessinent leur succès international à partir de Paris. Avec ou sans papier. 

Dans les studios de Paname, on peut alors entendre de la rumba congolaise, croiser des stars maliennes ou sénégalaises qui jouent avec des artistes de variétés françaises ou antillaise. 

Publicité

Et le soir, on file danser dans de nouveau lieux comme la "Main Bleue", qui cristallise cette nouvelle fascination pour l’Afrique c’est chic des années 80. 

La télévision et la radio françaises ouvrent alors leurs ondes aux artistes venus d’Afrique, et des festivals comme Africolor accompagnent le mouvement. Les oreilles qui ont grandi loin du « bled » vont s’ouvrir… 

On écoute l’Afrique autrement, et peut-être aussi un morceau de cette France qui travaille dur. Quand Mitterrand octroie la carte de séjour de 10 ans après la marche pour l’Égalité, on danse avec les Toure Kounda… 

Montreuil, capitale du Mali

En 1974, j’ai découvert Montreuil et j’ai vu que Montreuil était une malienne à Paris. Salif Keïta

Succès fou

Double page dans le Matin de Paris, titré Harlem-sur-Seine et là c’est parti, les mondains sont venus à la « Main bleue », il  y a eu une espèce de folie pour ce lieu. Jean-Michel Moulhac

Noir

J’ai créé, à l’époque, une rubrique dans Libération qui s’appelait "Noir". Je me suis aperçu que je pouvais interviewer les plus grandes vedettes du continent africain en prenant un ticket de métro. Philippe Conrath

Avec 

Un documentaire d’Elodie Maillot, réalisé par Manoushak Fashahi

Liens

Chaîne YouTube dédiée au Festival Africolor

En 1976, les DJ africains faisaient danser la Main Bleue à Montreuil : article publié en 2016 sur Autre Futur

Les Toure Kunda au foyer d'immigrés maliens de Rosny-sous-Bois, un sujet diffusé dans l’émission Taxi (FR3) le 31 octobre 1986. A re-voir sur le site de l’Ina.

L'équipe