L'Airbus A310 ZERO-G
L'Airbus A310 ZERO-G - AirZeroG
L'Airbus A310 ZERO-G - AirZeroG
L'Airbus A310 ZERO-G - AirZeroG
Publicité

L'espace s'ouvre aujourd'hui au tourisme : plus besoin d'être astronaute pour découvrir l'expérience de l'apesanteur.

L'Agence Spatiale Européenne vient de lancer un appel à candidature pour devenir astronaute, et Elon Musk a organisé un tirage au sort pour ne pas réserver ses premiers vols de tourisme spatial aux seuls millionnaires. Si l'été 2021 aura vu naître en direct des astronautes amateurs sur différents engins qui permettent des vols en apesanteur aux frontières de l'espace, d'autres pratiquent le vol parabolique pour expérimenter quelques précieuses secondes sans gravité.

Tout comme le capitaine Haddock qui nage après sa boule de whisky dans On a marché sur la lune, les passagers d'AirzeroG peuvent éprouver les sensations physiologiques de l'absence de gravité mais également de la gravité telle qu'elle serait s'ils se trouvaient sur la Lune ou sur Mars. Une expérience inoubliable qui pour Frank Lehot, médecin aérospatial, s’apparente à un bonheur enfantin : “ L’apesanteur, c’est ludique, ça procure la joie profonde de tous. Nos passagers applaudissent, poussent des cris de joie dans l’avion, on est vraiment renvoyé à l’enfance “.

Publicité

Si la physiologie humaine réagit à ces changements de paramètres, les matériaux et les fluides se comportent eux aussi de manière parfois contre-intuitive, cela peut même être “ destructeur pour le corps humain, car il ne faut pas oublier que depuis la nuit des temps l’homme est sur terre, il est façonné par la gravité “ commente Frank Lehot.

C'est ce que les chercheurs étudient avec une grande précision pour les futures missions de vie dans l'espace, sur une station spatiale, un vol habité, la Lune ou Mars. Au-delà de l'expérience amusante, ces vols paraboliques permettent aux chercheurs d'anticiper le comportement des machines et des organismes soumis à la microgravité comme l’explique Sébastien Rouquette, responsable expériences Cadmos pour le CNES : “ Ces expériences en apesanteur servent à soustraire les passagers à ce que l’on vit au quotidien et révéler des phénomènes que l’on ne peut pas vivre sur terre, il n’y a pas d’autres moyen d’opérer ces expériences et de faire ce travail de recherche fondamentale que de les envoyer dans cet avion ou dans la station spatiale internationale. “

Avec :

Frank Lehot, médecin aérospatial

Sébastien Rouquette, responsable expériences Cadmos pour le CNES

Neil Melville, coordination des vols paraboliques pour  l' ESA, l'Agence spatiale européenne

Jean-François Clervoy, astronaute

Océane Legutke, chef de projets Avico Novespace AirzeroG

Gwenn Lemoine et Olivier de Lugeard, personnel navigant de sécurité

Frédéric Berhault, gardien

Philippe Francq, dessinateur de Largo Winch

Merci à toutes les équipes d'Avico, Novespace, AirzéroG,

Stéphane Pichené, Thierry Leraitre, Eric Delesalle, Hervé Poulin.

Et à tous les passagers du vol numéro  36 de Bordeaux Mérignac à Bordeaux Mérignac

Un documentaire de Lydia Ben Ytzhak, réalisé par Jean-Philippe Navarre

Bibliographie

Liens

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec  Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 10/01/2022 le film Out of the Present

L'équipe