Mur des Fédérés le 22 novembre 2014 au cimetière du Père Lachaise, Paris, France
Mur des Fédérés le 22 novembre 2014 au cimetière du Père Lachaise, Paris, France
Mur des Fédérés le 22 novembre 2014 au cimetière du Père Lachaise, Paris, France ©Getty - Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho via Getty Images
Mur des Fédérés le 22 novembre 2014 au cimetière du Père Lachaise, Paris, France ©Getty - Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho via Getty Images
Mur des Fédérés le 22 novembre 2014 au cimetière du Père Lachaise, Paris, France ©Getty - Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho via Getty Images
Publicité
Résumé

Si la Commune de Paris n’a duré que 72 jours, elle a connu une postérité changeante au cours du XXe siècle et se trouve réactivée aujourd’hui au sein de nombreux mouvements sociaux du XXIe siècle.

En savoir plus

La Commune de Paris est longtemps restée reléguée à un passage obligé de la commémoration de gauche mais aujourd’hui elle resurgit dans les mouvements sociaux qui veulent rompre avec les intermédiaires traditionnels, les partis politiques et les syndicats fondés au XXe siècle. Au moment de son 150e anniversaire, la Commune, c’est tendance.  

En seulement 72 jours, elle a laissé derrière elle un héritage y compris celui érigé par ses ennemis, des églises, des grandes des petites, des charniers, des amnistiés qui portent la Commune en eux et qui ont écrit autant que leurs ennemis. Si les Versaillais ont construit un monument pour l’expier, le Sacré Cœur, le véritable monument de la Commune est un monument de papier, un massif de témoignages et de livres de récit qui la relaient sans cesse depuis sa chute, pour l’empêcher de disparaitre et transmettre l’espoir vertigineux qu’elle avait laissé entrevoir.  

Publicité

La Commune c'est "tendance"

La Commune c'est une tendance et pour nourrir cette tendance, cette motivation, ce désir de démocratie directe, il n'est pas faux de faire allusion à la Commune de Paris. Michel Winock

Il y a une crise et une incertitude dans la société actuelle et la Commune apparaît quand même comme un formidable laboratoire d'expérience démocratique et sociale. Jean-Louis Robert 

Ca fait longtemps dans les milieux militants que le goût du morbide existe parce que c'est le goût de l'héroïsme. C'est à dire que des gens sont morts, oui, mais ils se sont battus, mais ils sont restés même s'ils ont perdu. Au final, c'est ça qui est un peu loué dans les mouvements. Nina

Avec 

Un documentaire de Anaïs Kien, réalisée par Somany Na

Liens

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner le film La Commune de Peter Watkins (208 minutes, 2000) jusqu'au 29/03/21