Stop !
Stop !
Stop ! ©Getty - mrs
Stop ! ©Getty - mrs
Stop ! ©Getty - mrs
Publicité
Résumé

« L’inceste serait un « tabou », un acte interdit qui toucherait au sacré ou à l’impur et dont la transgression, rare, serait tenue secrète, au risque de polluer la société. »

En savoir plus

La perception sociale et culturelle de l’inceste a évolué au fil des siècles. “ Au Moyen Âge, l’inceste était considéré comme un acte consenti et non comme une violence sexuelle imposée à l’enfant “. “ Dans la société patriarcale du XIXe siècle, on faisait peu de cas des atteintes à l’intégrité morale des enfants violentés. Le déni et la loi du silence dominaient “.

Mais comment la société n’a-t-elle pas saisi plus tôt l’impact de cette monstruosité ? Comment a-t-elle laissé faire ? Le philosophe Marc Crépon, explique que “notre imaginaire collectif, toutes nos institutions et depuis très, très longtemps reposent sur la croyance que la famille est un espace de protection“ et poursuit-il “c’est pour ça, que dans le cas de l’inceste, le poids du silence est plus terrible que nulle part ailleurs. Il y a un redoublement du silence parce que le piège est le suivant : non seulement la famille, cet espace-là, nous détruit, mais on se sent pris en otage de cette destruction elle-même en ne voulant pas du même coup détruire la famille“.

Publicité

Aujourd’hui la reconnaissance de cette violence incestueuse et l’affirmation de l’enfant comme sujet de droits nous feraient-elles espérer la fin de la domination et de la toute-puissance ? Une toute-puissance dont témoignent les victimes : “ ce qui m’écrabouillait, c'était son pouvoir et son abus de pouvoir sur nous. Ça veut dire que lorsqu'il dépassait les bornes sexuellement, c'était de la même manière qu'il dépassait les bornes dans toutes les situations de la vie, “ et qu’analyse l’anthropologue Dorothée Dussy, “ l'inceste sert à inculquer de façon violente, mais massive et radicale les rapports de domination. “

Une plongée dans l’histoire de ce crime généalogique sous le poids du secret pour interroger la

manière dont il prospère dans les silences familiaux, les peurs des enfants et les sentiments destructeurs de culpabilité.

Un documentaire de Johanna Bedeau et Marie-Laure Ciboulet.

Avec :

Vanina Vignal (cinéaste), Eden, Marie, Anne, Angèle, Antoine,

Dorothé Dussy, anthropologue,

Fabienne Giuliani, historienne,

Marc Crépon, philosophe.

Merci à la Documentation de Radio France,

Antoine Vuilloz de la Discothèque centrale.

Merci à Mie, Sheila,

Merci à Laurent Benaïm.

Et à toute l’équipe de la CIIVISE.

Lecture Le Voyage dans l’est de Christine Angot par Maïlys Favraud .

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 10/01/2022 le film Out of the Present

Références

L'équipe

Johanna Bedeau
Production
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Annelise Signoret
Collaboration
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anahi Morales
Collaboration