Gravure de chasse aux punaises  ©Getty - Photo par: Sepia Times / Universal Images Group via Getty Images
Gravure de chasse aux punaises ©Getty - Photo par: Sepia Times / Universal Images Group via Getty Images
Gravure de chasse aux punaises ©Getty - Photo par: Sepia Times / Universal Images Group via Getty Images
Publicité
Résumé

Voilà, elle est là. Elle s’est proclamée animal de compagnie, installée chez vous, tout près de vous. Ne voulez-vous pas l’adopter, lui donner un nom peut-être ? Peu importe, elle vous aime et vous aimera toujours, à la folie. Conversation avec la petite bête.

En savoir plus

L’homme a inventé les insecticides, ça remonte à 1939 avec le DDT. Alors on a vu une très forte réduction de la population de punaises de lit et des générations entières n'ont jamais vu une punaise de lit. On pensait avoir gagné la bataille et voilà qu'elles reviennent tranquillement et en force. Arezki Izri

La recrudescence ces dernières années dans les grandes villes européennes et nord-américaines du nombre de sites infestés par les punaises de lit est progressivement considérée comme un problème de santé publique et ravive un imaginaire qui avait faibli avec l’assainissement des logements et l’arrivée de produits écocides puissants après-guerre : celui de « la vermine » et du « nuisible ». 

Publicité

Avant l’époque moderne, avoir des poux, voire des puces, c’est le lot de tout le monde et ça grouille vraiment partout. C'est tout à fait normal de les avoir dans son lit. C'est une compagne de lit. Camille Le Doze

La cohabitation avec ces amis encombrants - puces, punaises poux et autres morpions - faisait autrefois l’objet de rituels intégrés au quotidien, représentés en peinture et dans la littérature. Nous l’avions oubliée. 

Airbnb, la mondialisation, le mal-logement et le dangereux déséquilibre créé par la destruction de prédateurs naturels se sont chargés de nous rappeler que les lieux les plus intimes, le foyer, le sommeil et la chambre à coucher, peuvent devenir des territoires partagés. 

Dans un monde dystopique où tout le monde a des punaises de lit, ça peut réunir les classes, avoir un problème commun pour une fois. Narimane 

De la puce sous l’Ancien régime à la punaise d’aujourd’hui, la petite bête n’est pas prête de déserter nos imaginaires et nos corps humains. 

Avec 

Liens

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Marie Chartron
Production déléguée
Annelise Signoret
Collaboration
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Mathias Mégy
Collaboration
Anne Fleury
Réalisation