Salle du tribunal de grande instance de Nanterre
Salle du tribunal de grande instance de Nanterre
Salle du tribunal de grande instance de Nanterre  - Jean-Philippe Navarre
Salle du tribunal de grande instance de Nanterre - Jean-Philippe Navarre
Salle du tribunal de grande instance de Nanterre - Jean-Philippe Navarre
Publicité
Résumé

4 jours aux assises sur les bancs de la partie civile.

En savoir plus

Boulogne  février 2015, un jeune homme tue d’un coup de ciseaux une jeune femme. Ils ont été brièvement amants. Nanterre, novembre 2017, se tient pendant quatre jours  le procès aux assises du meurtrier présumé.

Quatre jours comme un voyage dans une salle d’audience baignée d’une lumière artificielle où  sont visionnées les photos de la scène de crime, où sont entendus les experts en médecine légale et les témoins. Quatre jours dans l’intimité de Sonia Kanoun et Mathieu Hénon qui défendent la jeune femme assassinée et sa mère. 

Publicité

C’est toujours un petit peu impressionnant d’entendre dans l’atmosphère un peu feutrée d’une cour d’assises des mots aussi durs (strangulation, meurtre, viol), et puis parler de la mort de manière aussi crue… C’est assez dur à entendre, mais ça fait partir du sujet qui est le nôtre pendant ces trois jours. Donc il faut l’accepter. Matthieu Hénon 

Deux avocats partie civile pour raconter la vie de deux absentes : la vie interrompue violemment d’une jeune femme de 22 ans et celle de sa mère marquée par cette disparition. Deux avocats qui racontent au long cours « ce moment suspendu des assises » à chaque interruption de séance. 

Loin du cabinet Seban où la vie continue. Forcément quand on traite 2000 dossiers par an…

Avec Maîtres Hénon et Kanoun et aussi Valérie Mahaut, journaliste au Parisien

Une série documentaire de Michel Pomarède et Jean-Philippe Navarre 

Maître Kanoun et maître Hénon, pendant la suspension d'audience, procès en assises
Maître Kanoun et maître Hénon, pendant la suspension d'audience, procès en assises
- Jean-Philippe Navarre
Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Alisonne Sinard
Collaboration