Champignons à psilocybine ; communément appelés champignons magiques - illustration. ©Getty - KATERYNA KON/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Champignons à psilocybine ; communément appelés champignons magiques - illustration. ©Getty - KATERYNA KON/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Champignons à psilocybine ; communément appelés champignons magiques - illustration. ©Getty - KATERYNA KON/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité
Résumé

Quelle est l’histoire religieuse et spirituelle des psilocybes que les peuples méso-américains considéraient comme sacrés, au point de les nommer en langue nahuatl "chairs de dieu" ?

En savoir plus

Cercles de champignons appelés ronds de sorcières, tambours sonores chez les Dogons, nourriture pour l’âme des morts chez les Amérindiens algonquins…. Les champignons ont toujours été investis de pouvoirs surnaturels. Aujourd’hui, ce sont exclusivement les peuples à tradition chamanique qui utilisent les champignons hallucinogènes (comme les psilocybes et les amanites-tue-mouches) pour communiquer avec les mondes invisibles. Nous nous sommes rendus à Huautla de Jimenez chez les Mazatèques, au sud du Mexique pour assister à un rituel de guérison : incantations, psalmodies, purification puis ingurgitation de champignons.

L'ethnologue Magali Demanget raconte : "Le culte du champignon au Mexique remonte à une période pré hispanique. Ce que l’on désigne par le culte du champignon sacré n’a sans doute rien à voir avec ce qui avait lieu avant l’arrivée des Espagnols chez les aztèques par exemple. Mais il y a des preuves que cette pratique avait lieu avant l’arrivée des Espagnols et cette pratique soulevait beaucoup de critiques. A l’époque la grille d’interprétation était la Bible".

Publicité
Fresque de Teotihucan, Musée d'anthropologie de mexico
Fresque de Teotihucan, Musée d'anthropologie de mexico
© Radio France - Céline du Chéné

Ces champignons sont devenus populaires en Occident à la fin des années 50 grâce aux expéditions menées par Roger Heim directeur du Muséum national d'Histoire naturelle et le mycologue américain Gordon Wasson à Huautla de Jimenez au point de créer, malgré eux, un véritable engouement autour des psilocybes qui vont aussi bien intéresser les hippies que la médecine psychiatrique.

Roger Heim à côté d'une pierre-champignon du Mexique. Bibliothèque de botanique du Muséum Nationale d'histoire naturelle
Roger Heim à côté d'une pierre-champignon du Mexique. Bibliothèque de botanique du Muséum Nationale d'histoire naturelle
© Radio France - Laurent Paulré

Le psychiatre Olivier Chambon explique : "Ces substances psychédéliques ont été interdites en 68 parce qu’elles étaient associées à la contre-culture. Il y a un olibrius qui s’appelait Timothy Léry qui disait à tous les adolescents : prenez-en tous, il n’y a pas besoin d’être suivi par un médecin, ça va vous libérer et pas besoin d’aller faire la guerre au Vietnam. Les psychédéliques sont un peu un dissolvant des normes néolibérales. Elles menaçaient l’ordre établi".

Avec :

  • Denis Lamy, historien des sciences
  • Magali Demanget, ethnologue à l’université Montpellier 3
  • Arnaud Exbalin, historien à l’université de Paris-Nanterre, spécialiste de l’histoire du métissage pendant l’époque coloniale au Mexique
  • Olivier Chambon, psychiatre, psychothérapeute spécialisé dans l’utilisation thérapeutiques des états modifiés de conscience,
  • Et les témoignages de Virginia, Aristeo et Charles.

Avec les voix de Maria Alejandra Soriano Alarcon et de Laurent Paulré

Archives INA : Gwen Michel

Mixage : Alain Joubert

Un grand merci à Magali Demanget pour ses enregistrements faits à Huautla de Jimenez

Une série documentaire de Céline du Chéné et Laurent Paulré

Bibliographie

D’Arnaud Exbalin "À la découverte des champignons hallucinogènes du Mexique"

Magali Demanget, "La production d’une capitale indienne, Huautla de Jimenez, pueblo mágico (Mexique)" Laboratoire d’études et de recherches en sociologie et ethnologie de Montpellier

Olivier Chambon, "La médecine psychédélique", éditions des Arènes, 2009

De la découverte des champignons à psilocybine à la renaissance psychédélique, Ethnopharmacologia 2019, Vincent Verroust

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Mathias Mégy
Collaboration
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Laurent Paulré
Réalisation
Annelise Signoret
Collaboration
Céline du Chéné
Production déléguée