Des écoliers anglais en visite au zoo du Jardin des Plantes donnent à manger à l'éléphant, à Paris, France le 4 avril 1934
Des écoliers anglais en visite au zoo du Jardin des Plantes donnent à manger à l'éléphant, à Paris, France le 4 avril 1934 ©Getty - Keystone-France
Des écoliers anglais en visite au zoo du Jardin des Plantes donnent à manger à l'éléphant, à Paris, France le 4 avril 1934 ©Getty - Keystone-France
Des écoliers anglais en visite au zoo du Jardin des Plantes donnent à manger à l'éléphant, à Paris, France le 4 avril 1934 ©Getty - Keystone-France
Publicité

Comment la supériorité des hommes s'exprime-t-elle dans leur volonté de mise en captivité des animaux ?

Historiquement, la captivité animale est une manifestation de la volonté de supériorité de l’homme sur la nature. Depuis l’apparition des ménageries au XVIIIème siècle, le monde des zoos n’a eu de cesse de questionner cette domination et de faire évoluer la place laissée aux animaux sans pour autant cesser de les enfermer et comme le rappelle Valérie Chansigaud “Il n'y a jamais eu d'âge d'or entre l'espèce humaine et son environnement naturel. Ça n’a jamais existé”.

L’histoire des zoos laisse des traces autant dans l’histoire des sociétés humaines que chez les animaux. Les conséquences sur les vies animales ont été décrites et racontées récemment dans un ouvrage de l’historienne Violette Pouillard. C’est grâce à son travail de recherche et à de nombreuses archives sonores – dont certaines ont été enregistrées juste après la seconde guerre mondiale – qu’il est possible d’aller au plus près du vécu de ces animaux. Cela permet de réaliser à quel point les cinquante dernières années ont bouleversé l’institution. Comme le rappelle Violette Pouillard “Il s'agit, à travers la révolution, de donner aux animaux captifs de nouvelles formes d'existence plus libres au sein même de la captivité. Et c'est là l'utopie de la ménagerie du Jardin des plantes.”

Publicité

Dans les années 60, les critiques se faisant plus importantes, les zoos ont dû évoluer rapidement. Le directeur du zoo de Doué-La-Fontaine raconte l’histoire de la ménagerie héritée de son père, et puis de la transmission à son fils : une petite histoire d’un zoo qui s’inscrit dans les grands changements des relations des humains aux animaux.

Avec :

Un documentaire de Myriam Prévost, réalisé  par Anne Perez-Franchini

Bibliographie

Liens

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk , la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 10/10/22 le film de Nicolas Philibert, Nénette (70' - 2010)