Parc naturel national de la Vanoise ©AFP - JEAN-PIERRE CLATOT
Parc naturel national de la Vanoise ©AFP - JEAN-PIERRE CLATOT
Parc naturel national de la Vanoise ©AFP - JEAN-PIERRE CLATOT
Publicité
Résumé

En 2015, le parc national de la Vanoise propose aux communes concernées par son territoire une charte. Mais qui donc en veut au parc national de la Vanoise ?

En savoir plus

Première diffusion : 4 février 2019

Pour la première fois, habitants et élus locaux sont invités à se positionner vis à vis de l’institution concernant une chartre pour le Parc national de la Vanoise

Publicité

Seules 2 communes sur 29 décident d’y adhérer. C’est un échec pour le Parc. Seulement 7 % d’adhésion en Vanoise, alors que les autres parcs nationaux français affichent un taux autour de 75 %. Une rancœur à première vue incompréhensible, une rancœur qui revient de loin. 

C’est l’histoire d’un territoire d’exception, un territoire de haute montagne qui s’est transformé à une vitesse folle après la guerre, d’abord avec l’arrivée d’EDF et de ses barrages hydroélectriques, puis avec l’arrivée du ski et la construction de très grandes stations françaises. Et puis en même temps, au milieu de ces hautes vallées, un parc, créé en 1963, un parc qui protégera les  bouquetins et le chardon bleu, un parc avec des frontières, un parc qui bouleversera le rapport des habitants avec leur territoire.       

Quand vous soulevez le couvercle d’une cocotte minute, vous prenez des risques, ça gicle de tous les côtés et c’est très chaud. Eh bien, c’est ce qui est arrivé au parc national de la Vanoise" G. Chaumereuil

En 1963 s'est mis en place ce que j’appellerais un piège. Le général De Gaulle a lancé pratiquement la même année 1963-1964 le premier parc national de France et en même temps le plan neige. G. Chaumereuil

Il faut que le parc soit voulu par les gens d’ici sinon il n’ira pas loin. Y. Berneron

Avec 

  • Simon Teppaz, guide de haute montagne à Aussois
  • Guy Chaumereuil, président du Conseil d’Administration du Parc national de la Vanoise au moment de la charte
  • Lionel Laslaz, géographe 
  • Isabelle Arpin, sociologue de l’environnement 
  • Guy Bonnevie, guide de haute montagne et moniteur de ski à Val d’Isère
  • André Micoud, sociologue 
  • Yves Berneron, habitant de Lanslevillard, conteur, forestier, moniteur de ski, co-créateur de la station de Val-Cenis et fondateur de l’école de ski, maire de Lanslevillard de 1989 à 1995.   

Et merci à Philippe Francoz et Didier Manoury et merci à France bleu Isère 

Un documentaire de Myriam Prévost réalisée par Annabelle Brouard 

Bibliographie 

Liens   

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Myriam Prévost
Production déléguée
Annabelle Brouard
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Mathias Mégy
Collaboration