Tunis, 2018. Photogramme du film “Que Dieu te protège” - Cléo Cohen, Petit à Petit production
Tunis, 2018. Photogramme du film “Que Dieu te protège” - Cléo Cohen, Petit à Petit production
Tunis, 2018. Photogramme du film “Que Dieu te protège” - Cléo Cohen, Petit à Petit production
Publicité
Résumé

Au Maroc, il reste quelques milliers de juif.ves. En Algérie, on n'en dénombre plus aucun. Je croyais qu'en Tunisie, il n'y avait plus rien, que notre histoire là-bas n'était qu'un mauvais souvenir. Jusqu'à mon premier voyage à Tunis en 2018...

En savoir plus

Être à Tunis, 50 après le départ de mes grands-parents, quel bouleversement. Comme une nécessité impérieuse, en moi, de m'ancrer là où on avait arraché l'ancre, de m'inscrire dans ce territoire, dans le Tunis d'aujourd'hui et avec les gens qui l'habitent.

Parmi eux, il y a ces juif.ves qui ne sont jamais parti.es, qui n'ont jamais « quitté », dont j'ignorais même l'existence avant mes premiers voyages. J'ai rencontré Brigitte et Gilda en venant régulièrement à Tunis, et si elles sont très différentes, toutes d'eux m'ont toujours accueillie avec chaleur et générosité.

Publicité

Comme Moché Uzan, qui est l'un des derniers juifs tunisiens de ma génération et qui m'explique : “Je ne me sens pas seulement juif ou seulement arabe. Je ressens... Je partage avec tous ces gens-là énormément de choses et c'est pour ça que je suis toutes ces identités-là. Je ne les confronte pas, au contraire, je les empile.

Se dire Juif-arabe ou Arabe-juif comme l'a écrit très justement la chercheuse Emily Benichou Gottreich, est l'apanage des juif.ves exilé.es, qui n'ont pas connu ou ne connaissent plus la vie dans les pays arabes. Néanmoins, pour les juif.ves qui vivent encore dans des pays arabes aujourd'hui, il est inutile de se « revendiquer » arabe, ils expérimentent de fait leur tunisianité, leur marocanité, comme quelque chose d'organique. Il leur importe de se dire juif.ve puisque c'est ce qui les distingue de leurs compatriotes musulman.es ; mais leur judéité n'est pas vécue contre l'arabité, au contraire...

Gilda témoigne tout de même du choc qu’elle a eu en revenant s'installer en Tunisie : “Lorsque je suis revenue vivre ici, j'ai découvert que la jeunesse tunisienne ne savait pas qu'en Tunisie, on pouvait être tunisien sans être musulman. J'ai pris un coup sur la tête quand j'ai compris ça. J'ai compris que tout un pan d'histoire du pays avait été totalement mis de côté, volontairement à mon sens”.

Sonia Fellous qui est chercheuse au CNRS analyse : “D’un point de vue politique, la Tunisie ne veut pas de ses Juifs, elle se construit un passé arabo-musulman. La Tunisie a du mal avec ses Juifs, avec le patrimoine juif, avec la reconnaissance de son identité plurielle qu'elle ne peut pas admettre parce qu'elle a déjà fort à faire avec sa propre identité qu'elle n'arrive pas à cerner.” Une situation que Sonia Fellous ressent comme un double rejet : “Ils nous ont jetés du pays et maintenant, ils ne veulent même pas reconnaître leur histoire ! Pourtant, en rejetant cette partie de l’histoire, ils enterrent la leur également.”

Un documentaire de Cléo Cohen, réalisé par Nathalie Battus.

Avec : Jo, Gaby, Jen, Maude et Alexia du collectif Juifves VNR, Brigitte Ayoun, Gilda Spizzichino, Henda Haddad, Moche Uzan, Sonia Fellous.

Bibilographie

· Pierre-Jean Le Foll-Luciani, Les juifs algériens dans la lutte anticoloniale. Trajectoires dissidentes (1934-1965), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, 541 p., ISBN 978-2-7535-4000-2

· Le camp des Oliviers - Parcours d’un communiste algerien, William Sportisse. Entretiens avec Pierre-Jean Le Foll-Luciani, Presses universitaires de Rennes, 2012, 344 p.

· Pierre-Jean Lefoll Luciani, « J’aurais aimé être une bombe pour exploser ». Les militantes communistes algériennes entre assignations sexuées et subversions des rôles de genre (1944-1962) » , Le Mouvement social , 2016/2, n°255, p. 35-55.

· « J’aurais aime etre une bombe pour exploser ». Les militantes communistes algériennes entre assignations sexuées et subversions des rôles de genre (1944-1962) » , Le Mouvement social , 2016/2, n°255, p. 35-55.

· Ella Shohat, Colonialité et ruptures. Écrits sur les figures juives arabes, Textes choisis et presentes par Joëlle Marelli et Tal Dor, Traduit de l’anglais par Joëlle Marelli, Lux Quebec, coll. Humanites, 2021, 312 pages.

· Evelyn Alsultany, Ella Shohat, Chapter, Arab Jews, Diasporas, and Multicultural Feminism: An Interview with Ella Shohat Chapter, in : "Arab and Arab American Feminisms. Gender, Violence, and Belonging", Rabab Abdulhadi, Evelyn Alsultany, Nadine Naber, Syracuse University Press. (2011).

· Ella Shohat, “[Coming to America: Reflections on Hair and Memory Loss,” Going Global: The Transnational Reception of Third World Women Writers, Lisa Suhair Majaj & Amal Amireh](Ella Shohat, “Coming to America: Reflections on Hair and Memory Loss,” Going Global: The Transnational Reception of Third World Women Writers, Lisa Suhair Majaj & Amal Amireh, eds., NY & London: Garland Publishers, 2000, pp. 284-300.), eds., NY & London: Garland Publishers, 2000, pp. 284-300.

· Ella Shohat, “ Reflections of an Arab-Jew ”* (Published simultaneously in Movement Research), Emergences 3/4 (U.C.L.A., Fall 1992), p. 39-43. (This was also a part of Elia Suleiman's film Homage by Assassination (1992). Translated into French, “Reflexions d'une juive arabe,” Etat d’Exception September 27, 2016: https://www.etatdexception.net/ella-habiba-shohat-reflexions-dune-juive-arabe/

· Lital Levy, Historicizing the Concept of Arab Jews in the "Mashriq" ,* The Jewish Quarterly Review , Fall, 2008, Vol. 98, No. 4 (Fall, 2008), pp. 452-469, University of Pennsylvania Press

· Emily Benichou Gottreich,  Historicizing the Concept of Arab Jews in the Maghrib, The Jewish Quarterly Review , Fall, 2008, Vol. 98, No. 4 (Fall, 2008), pp. 433-451, University of Pennsylvania Press

· Shlomo Sand, Michel Bilis (trad.), Une race imaginaire : courte histoire de la judéophobie, Seuil, Mars 2020

· Julien Cohen-LacassagneShlomo Sand (pref.), Berbères juifs – L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord , La Fabrique, 2020.

· Sonia Fellous, Les inscriptions funéraires judéo-arabes de Tunisie : art, langue et littérature, Les carnetiers de l’IRHT, 2017.

· Sonia Fellous, Juifs et musulmans en Tunisie; fraternité et déchirements : actes du colloque international de Paris, Sorbonne, 22-25 mars 1999 / organisé par la Société d'Histoire des Juifs de Tunisie et l'université de Tunis I, Somogy, 2003.

· Sonia Fellous, Les inscriptions juives de la France médiévale, (2018) - In: Savants et croyants. Les Juifs d'Europe du Nord au Moyen age p. 196-210

· Samuel Evrett, Zouj, “the Dynamics of Jewish-Muslim Interaction in Maghribi Popular Culture” , projet de recherche en cours.

· Albert Memmi, Portrait du colonisé / Portrait du colonisateur , Editions Correa, 1957

· Albert Memmi, La Statue de sel, Editions Gallimard, 1966

· Albert Memmi, L'homme dominé , Editions Gallimard, 1968

· Benjamin Stora, Juifs d’Algérie, les trois exils, éditions Stock, 2006

· Benjamin Stora, Tramor Quemeneur, Mémoires d'Algérie, Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre – 1954-1962, Editions les Arènes, 2012.

· Michel Abitbol, Juifs et Arabes au XXe siècle, Perrin, 2005.

· Lucette Valensi, Juifs et musulmans en Algérie, VIIe-XXe siècle, Paris, Tallandier, 2016, 255 p., réédition coll. « Texto », 2018, 288 p.

· Reza Zia-Ebrahimi, Antisémitisme et islamophobie, une histoire croisée, Editions Amsterdam, 2021.

· Abdelkrim Allagui, Juifs et musulmans en Tunisie, Des origines a nos jours, Tallandier, 2016.

· Mohamed Kenbib, Juifs et musulmans au Maroc. Des origines à nos jours, Tallandier, 2016.

· Gisèle Halimi, Fritna, Plomb, 1999.

· Denis Guenoun, Un sémite, Circe, 2002.

· Henri Alleg, Mémoire Algérienne, Stock, 2005.

· Robert Attal, Constantine le cœur suspendu, L'Harmattan, 2006.

· Andre Akoun, Né à Oran, Editions Bouchene, 2004.

Films

· Que Dieu te protège, Cleo Cohen, Petit a petit production, Tënk, diffusion sur France 3 le  03/08/2022

· Mon pays m'a quitté , Karin Albou

· Once I entered the garden , Avi Mograbi

· Ziyara , Simone Bitton

· A notre tour, Hanna Assouline

· El Hara, Margaux Fitoussi

Liens

Collectif Juifves VNR,

Centre Culturel Dalala, Centre culturel pour la promotion des cultures juives d'Afrique du Nord,

Marielle Hababou, professeur d'hébreu pour arabisants, cours de Centre Medem,

Yoann Taieb, professeur agrégé d'arabe et enseignant de judeo-arabe, INALCO,

Onorient, media co-fonde par Sarah Melloul,

Stay Tune, compte instagram de la journaliste Myriam Levain,

Margaux Fitoussi, anthropologue,

Sarah Perez, DJ Sharouh, musique judéo-arabe and sound design,

Association NousTous, Tunisie,

Brut Tunisie, Ces jeunes juifs d'origine tunisienne renouent avec leur histoire.

Exposition

Pèlerinage à Djerba. Photographies de Jacques Pérez, 1980 - du 2 juin au 31 décembre 2022 ▷ Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk , la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 13/6/22 le film de Cléo Cohen – Que Dieu te protège - (79'-2021) - Ce documentaire a été sélectionné lors des Rencontres Premiers films issus de l'École documentaire de Lussas et soutenu par Tënk .

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Annelise Signoret
Collaboration
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Anahi Morales
Collaboration