Mur de Rome, Pasolini dans une oeuvre d'Ernest Pignon-Ernest
Mur de Rome, Pasolini dans une oeuvre d'Ernest Pignon-Ernest ©Radio France - Elise Gruau
Mur de Rome, Pasolini dans une oeuvre d'Ernest Pignon-Ernest ©Radio France - Elise Gruau
Mur de Rome, Pasolini dans une oeuvre d'Ernest Pignon-Ernest ©Radio France - Elise Gruau
Publicité

Rosa Luxemburg, Antonio Gramsci, Varlam Chalamov : trois destinées frappées par l'emprisonnement. Survivre à l'enfermement par l'analyse de la société : prisonnier de corps mais libre d’esprit ?

Première diffusion : 01/06/17

Rosa Luxemburg est une Gramsci avant l'heure. Johann Chapoutot

Publicité

Rosa Luxemburg, emprisonnée pour son engagement contre la guerre à la veille de la « grande boucherie ». 

Rosa Luxemburg a grandi et s’est socialisée, intellectuellement, psychologiquement, dans un univers de répression de la pensée à plusieurs titres : à titre de femme, à titre de juive, à titre d’étrangère partout, et à titre également de sociale-démocrate, c’est-à-dire de femme très à gauche. Johann Chapoutot

Antonio Gramsci, prisonnier du régime fasciste.

Qu’est-ce que représente Gramsci ? La liberté, la responsabilité… et la lutte, le combat pour résister contre les injustices et la répression. Andrea Semerano

Varlam Chalamov, enfermé 17 ans dans les camps de la Kolyma soviétique. 

Chalamov nous invite à toucher une autre limite de l'humain qui est celle de l'esclave amené là par l'Etat pour mourir. Luba Jurgenson

Trois destinées frappées par l’emprisonnement, trois penseurs dont l’œuvre s’est faite à l’épreuve de la violence qui pousse l’humain dans ses limites extrêmes.

Avec :

Un documentaire de Elise Gruau, réalisé par Angélique Tibau

La bibliothèque carcérale de Gramsci, conservée à la Fondation Gramsci de Rome
La bibliothèque carcérale de Gramsci, conservée à la Fondation Gramsci de Rome
© Radio France - Elise Gruau

Liens