La station de ski Tignes  ©Getty - Anger O.
La station de ski Tignes ©Getty - Anger O.
La station de ski Tignes ©Getty - Anger O.
Publicité
Résumé

Tarentaise. La vallée des plus grandes et prestigieuses stations françaises. Domaines skiables qui bordent la frontière nord du cœur du parc de la Vanoise. A Tignes, la fonte accélérée du glacier de la Grande Motte met à mal la station, réputée pour son ski d’été à haute altitude.

En savoir plus

"Tignes, le ski 365 jours par an" : unn slogan qui a fait la réputation et la fortune de la station pendant plus de 30 ans mais qui n’est aujourd’hui plus d’actualité. Ici, la neige est une matière première, et le glacier un produit à exploiter. Les canons à neige sont devenus centraux pour le fonctionnement de la station. Ils assurent une bonne ouverture des pistes, et des emplois stables pour la petite ville de Tignes. Mais pour combien de temps encore la station et ses habitants pourront vivre des sports d’hiver ? Comment aborder l’avenir d’un possible "après-ski" ? Les projets ne manquent pas : piste de ski couverte, aménagement du glacier pour un tourisme estival... Mais cette montagne, espace d’exception, elle est pour qui ? Pour les touristes ou pour les gens qui en vivent ? Et quelle place pour le parc national de la Vanoise dans tout ça ?

L'intérêt de la réflexion sur le tourisme d'hiver, c'est que, dès aujourd'hui, on observe déjà des changements par rapport à il y a 40 ou 50 ans.

Publicité

Le glacier de Tignes, étudié par le CNRS, a perdu 40m d’épaisseur de glace sur les 35 dernières années.

Avec : 

  • Jean-Louis Monjo, moniteur de ski 
  • Pierre Spandre, directeur adjoint à la régie des pistes de Tignes
  • Samuel Morin, chercheur au Centre d’Études de la Neige (Centre national de recherches météorologiques, Météo-France – CNRS) à Grenoble
  • Stephie Dijkman, directrice commerciale et marketing de Tignes Développement, et élue à la mairie de Tignes
  • Hervé Billard, référent pôle montagne à la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature)
  • Victor, accompagnateur en moyenne montagne

Et merci à Christian Vincent, Jean Vogt et Jacques Muller

Un documentaire de Myriam Prévost, réalisée par Annabelle Brouard

Bibliographie

Liens

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
Myriam Prévost
Production déléguée
Annabelle Brouard
Réalisation
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Mathias Mégy
Collaboration