Refuge du Plan de l'Aiguille (Haute-Savoie)
Refuge du Plan de l'Aiguille (Haute-Savoie) ©Radio France - François Teste
Refuge du Plan de l'Aiguille (Haute-Savoie) ©Radio France - François Teste
Refuge du Plan de l'Aiguille (Haute-Savoie) ©Radio France - François Teste
Publicité

Dans la très fréquentée vallée de Chamonix, le voyage s’arrête aujourd’hui à mi-hauteur pour une nuit en refuge : le sommet du mont Blanc et les cimes environnantes resteront imaginaires.

En 1786, le guide et cristallier Jacques Balmat part à l’assaut du Mont Blanc et dort en chemin, prouvant ainsi que l’on peut survivre à une nuit en montagne sans être dévoré par les monstres ou frappé de malédiction. 

Longtemps traversée, la haute montagne ne se couvre que tardivement de refuges, construits pour répondre à l’essor de l’alpinisme : certaines courses se trouvent ainsi facilitées par l’étape nocturne. Lieu de départ, lieu d’arrivée, le refuge est aussi un lieu que l’on habite des mois durant. 

Publicité

Nous atteindrons celui du Plan de l’Aiguille juste avant que les cimes du massif du Mont-Blanc ne se dépeuplent pour l’hiver et que les derniers gardiens ne partent, laissant derrière eux quelques couvertures pour les courageux qui auraient besoin d’un toit. 

Sentinelles haut-perchées, observateurs des cordées et des évolutions de la montagne, un guide arpenteur, un gardien et des gardiennes de refuge racontent leur vie à mi-hauteur.

Cocon en altitude

Quand on est en refuge, on est dans notre réalité. On a quand même la tête sur les épaules pour être là-haut mais on est protégé de tout ce qui va trop vite.  Delphine Lantignac

Disparition 

Ce qui se produit aujourd’hui, c’est que l’érosion normale est largement accélérée. Et c’est cette accélération qui est problématique et directement liée au réchauffement climatique.  On a commencé à voir dans les Alpes des montagnes toute entières qui s’écroulent. Ludovic Ravanel

Les Aiguilles de Chamonix (Haute-Savoie)
Les Aiguilles de Chamonix (Haute-Savoie)
© Radio France - François Teste

Avec 

  • Emilie-Anne Pépy, maître de conférence en histoire moderne à l’université Savoie Mont Blanc 
  • Dominique Potard, guide de haute-montagne et écrivain
  • Delphine Lantignac, ancienne gardienne de refuge 
  • Céline Mila et Claude Quenot, gardiens du refuge du Plan de l’Aiguille 
  • Ludovic Ravanel, guide et géomorphologue
  • Lorraine Afanassieff, éditrice

Merci à Laurence Cantèle, Charlie Buffet, Chantal Spillemaker, Pascal Kober et Philippe Bidault.

Une série de Marie Chartron, réalisée par François Teste

Bibliographie

Liens

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production
François Teste
Réalisation
Marie Chartron
Production déléguée
Annelise Signoret
Collaboration
Maryvonne Abolivier
Collaboration
Mathias Mégy
Collaboration