France Culture
France Culture
Publicité

Par François Noudelmann Réalisation: Pierrette Perrono En philosophie, la réflexion sur le beau a pris son autonomie au XVIIIe siècle pour devenir une discipline : l'esthétique. Elle a suivi diverses voies théoriques, de la science de l'art à la critique du jugement. Mais les artistes ont de plus en plus décidé eux-mêmes des critères du beau, notamment avec les avant-gardes qui se sont affranchies des académies en s'appropriant la conceptualisation de leurs oeuvres. L'esthétique, comme discours surplombant, s'est trouvée marginalisée, voire contestée ces dernières années. Cependant il existe une autre esthétique, pratiquée par des poètes, écrivains et philosophes déchiffreurs d'énigmes. Lucrèce, Montaigne, Baudelaire ou Breton ont su déceler des beautés inédites dans les métamorphoses humaines et les modernités chaotiques. Edouard Glissant fait partie de cette constellation de poètes penseurs. Il annonce une "nouvelle région du monde" dans son récent livre fondateur d'une esthétique non prédictive et qui renoue l'échange avec les artistes.

L'équipe

Marianne Chassort
Collaboration