France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Par François Noudelmann Réalisation: Pierrette Perrono Pour la première fois dans l'histoire de la République française, une femme a été en position de devenir présidente, et deux analyses se sont concurrencées : d'une part l'accession d'une femme à la magistrature suprême serait le signe d'une égalité des sexes devant le pouvoir. Mais d'autre part la manière de gouverner serait différente si le pouvoir était incarné par une femme. Entre égalité ontologique et différence naturelle, cette alternative a réactivé un débat de fond du féminisme depuis la parution du Deuxième sexe. Et pourtant une telle opposition semble dépassée par le savoir des neurosciences ou par la critique de la notion de genre. Quelle peut être aujourd'hui une politique des sexes qui permette aux femmes de ne pas sacrifier leur singularité? Comment s'inventent des modes de subjectivation qui résistent à la programmation des rôles féminins?