France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Bertrand Ricard
  • Peter Szendy professeur en littérature comparée et en humanité à l'Université de Brown aux Etats-Unis, conseiller auprès de la Philharmonie de Paris
  • Jean-Jacques Nattiez

Par François Noudelmann Réalisation:Clotilde Pivin Lorsque les philosophes écrivent sur la musique ils choisissent généralement le répertoire classique. Qui oserait disserter savamment sur Dalida ou Charles Trenet? Et pourtant la musique populaire peut offrir de nombreux objets philosophiques. Les tubes de variétés ou les concerts de rock donnent à penser non seulement notre temps mais aussi la structure des rengaines et de l'écoute compulsive. Pourquoi certains airs s'installent-ils dans nos oreilles? Parce qu'ils sont naturellement entêtants ou parce qu'on les associe à des souvenirs intimes? A moins que nous soyons conditionnés à les recevoir comme des marchandises fétiches. Les musiques populaires désignent autant des productions manufacturées que des façons de jouer avec la dépense capitaliste. Les philosophes devraient donc les écouter davantage pour peu qu'ils acceptent de changer leur diapason.

L'équipe