France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Par François Noudelmann Réalisation: Daniel Finot Jusqu'à son arrivée au pouvoir en 1981, la gauche française affichait clairement ses références théoriques. Elle s'inspirait de Marx ou de Bakounine, elle prenait son inspiration chez Marcuse ou Sartre, elle déclinait son socialisme en versions réformistes ou révolutionnaires. Le désarroi politique dans lequel elle se trouve aujourd'hui, après l'installation d'une droite déclarée, va de pair avec une incertitude théorique. La gauche ne se définirait-elle plus que par son activité critique? Elle a renoncé aux grands mythes eschatologiques et n'espère plus l'avenir radieux du prolétariat. Mais le renoncement à une philosophie progressiste a-t-il fait disparaître l'espoir d'une société juste et solidaire? Certains penseurs, à l'écart des appareils et de la scène intellectuelle, ont poursuivi une réflexion philosophique sur le travail, l'environnement, les minorités. Ils ont converti les anciens concepts marxistes sans renoncer à un idéal d'émancipation. Ils pourraient éclairer la caverne de la gauche actuelle.

Références

L'équipe

Marianne Chassort
Collaboration