France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Par François Noudelmann Réalisation: Clotilde Pivin Michel Deguy incarne une élégance française, par sa façon de manier le verbe haut, sans concession au babil branché, par l'acuité de sa pensée qui excite les ressources spéculatives du langage, par cette lucidité qui flirte avec le désespoir mais qui fuit la lourde mélancolie. Français comme le sont Couperin, Marivaux ou Proust, mais pas national, car ce grand voyageur est aussi un passeur du temps qui recueille sans sa revue les dires poétiques de tous les pays où il vagabonde. Michel Deguy est poète, philosophe, les deux ou ni l'un ni l'autre tout à fait. Hölderlin et Heidegger mêlés, poursuivant avec Derrida le tracé d'une parole absentée. Il écrit des "poèmes en pensée", à contre-courant il affirme la raison poétique et proclame sa réouverture après travaux. Le croirait-on d'une autre époque on se tromperait : il est un des intellectuels les plus attentifs au monde présent, jusque dans ses détails, depuis les couloirs de bus jusqu'aux panneaux publicitaires. Semblable à Baudelaire, il sait conjuguer l'inactuel et l'extrême contemporain

Références

L'équipe

Marianne Chassort
Collaboration