Un groupe de randonneurs dans les Alpes en 1933 ©Getty -  Kirn Vintage Stock/Corbis
Un groupe de randonneurs dans les Alpes en 1933 ©Getty - Kirn Vintage Stock/Corbis
Un groupe de randonneurs dans les Alpes en 1933 ©Getty - Kirn Vintage Stock/Corbis
Publicité
Résumé

Qu'est-ce que ce geste de mettre un pied devant l'autre ? Une histoire de la marche se doit de questionner cette action si naturelle, spécifiquement humaine, simple et pourtant si complexe, l'une des premières apprises par l'homme, mais avec quelle difficulté...

En savoir plus

Les grands dictionnaires encyclopédiques, ceux qui ont eu, depuis la fin du XVIII ème, pour ambition d'expliquer le monde, se sont posé cette question première, à la réponse moins évidente qu'on ne le croirait : qu'est-ce que marcher ?

À réécouter : En marche
52 min

Dans l_'Encyclopédie_, la somme des Lumières conçue et dirigée par Diderot et D'Alembert, un article entier est ainsi consacré à "l'action de marcher". Elle est celle par laquelle "on passe d'un lieu à un autre, au moyen du mouvement que l'on peut donner aux parties du corps destinées à cet usage". La marche illustre la maîtrise du savoir qui se déploie dans l'Encyclopédie à travers la description rationnelle de la machine corporelle et du fonctionnement de la nature, qui en est son principe. Elle relève de cette rationalité du corps humain qui a passionné les hommes des Lumières.

Publicité
À réécouter : La marche
4 min