Oedipe d'Enescu mis en scène par Alex Ollé et Valentina Carrasco
Oedipe d'Enescu mis en scène par Alex Ollé et Valentina Carrasco ©Getty -  Robbie Jack/Corbis
Oedipe d'Enescu mis en scène par Alex Ollé et Valentina Carrasco ©Getty - Robbie Jack/Corbis
Oedipe d'Enescu mis en scène par Alex Ollé et Valentina Carrasco ©Getty - Robbie Jack/Corbis
Publicité

Quand Freud abandonne la théorie de la séduction pour développer celle de l’œdipe, de la faute et de la culpabilité.

Avec

Nos sociétés sont taraudées depuis des millénaires par la question de la faute. D’où vient-elle ? Peut-elle être totale ? Est-elle propre à la tradition judéo-chrétienne ? La psychanalyse et chercheuse Marie Balmary n’a cessé de d’explorer ces questions dans toute son œuvre (et notamment dans L’homme aux statues. Freud et la faute cachée du père, Grasset, 1979).

Musique : Tout le monde peut se tromper de Bourvil

Publicité