Robots à chargement automatique dans l'entrepôt d'une entreprise de livraison à Zhengzhou, Chine, 08/11/2017
Robots à chargement automatique dans l'entrepôt d'une entreprise de livraison à Zhengzhou, Chine, 08/11/2017
Robots à chargement automatique dans l'entrepôt d'une entreprise de livraison à Zhengzhou, Chine, 08/11/2017   ©AFP - Zhang tao / Imaginechina
Robots à chargement automatique dans l'entrepôt d'une entreprise de livraison à Zhengzhou, Chine, 08/11/2017 ©AFP - Zhang tao / Imaginechina
Robots à chargement automatique dans l'entrepôt d'une entreprise de livraison à Zhengzhou, Chine, 08/11/2017 ©AFP - Zhang tao / Imaginechina
Publicité
Résumé

Ni post-industrielle, ni tout-numérique : quelle sera la société de demain ?

avec :

Pierre Veltz (Ingénieur, économiste et sociologue, spécialiste de l'organisation des entreprises et des dynamiques territoriales).

En savoir plus

La sortie de la société industrielle des XIXème et XXème est un véritable séisme pour nos sociétés, « un séisme au ralenti », écrit notre invité. Les changements, qui se sont multipliés et accélérés au cours des dernières décennies sont difficiles à nommer : ils induisent d’autres façons d’entreprendre, de penser, de s’organiser, mais ils ne proposent pas de « récit » comme l’avaient fait les 30 Glorieuses. L’agriculteur quittait la terre et sa ferme pour devenir ouvrier. Dit plus brutalement : cette fois il n’y a pas, il n’y aura pas de recyclage de l’ancien, une fois celui-ci abandonné. Les usines ferment et les emplois sont perdus.

MAIS ce n’est pas pour autant la fin de l’industrie. Il n’y aura pas de société de l’immatériel, au contraire la production de biens et services industrialisés est en croissance ! 

Publicité

Alors : ni post-industrielle, ni tout-numérique, quelle sera la société de demain ? Elle sera hyper-industrielle c'est-à-dire à la fois dans la nouveauté et dans la continuité. Démonstration. 

Références

L'équipe

Dominique Rousset
Dominique Rousset
Thomas Beau
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration