'Blah Blah Blah' de Mel Bochner, oeuvre exposée dans l'exposition  "Après Babel, traduire" (MUCEM, Marseille; du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017)
'Blah Blah Blah' de Mel Bochner, oeuvre exposée dans l'exposition "Après Babel, traduire" (MUCEM, Marseille; du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017)
'Blah Blah Blah' de Mel Bochner, oeuvre exposée dans l'exposition  "Après Babel, traduire" (MUCEM, Marseille; du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017)  ©AFP - Bertrand Langlois / AFP
'Blah Blah Blah' de Mel Bochner, oeuvre exposée dans l'exposition "Après Babel, traduire" (MUCEM, Marseille; du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017) ©AFP - Bertrand Langlois / AFP
'Blah Blah Blah' de Mel Bochner, oeuvre exposée dans l'exposition "Après Babel, traduire" (MUCEM, Marseille; du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017) ©AFP - Bertrand Langlois / AFP
Publicité
Résumé

Frédéric Worms s'entretient avec Barbara Cassin.

avec :

Barbara Cassin (philosophe, philologue, directrice de recherche au CNRS et Académicienne).

En savoir plus

Barbara Cassin ne fait pas seulement de la traduction une philosophie mais une sagesse. La sagesse dont nous avons besoin aujourd’hui. Sagesse de l’accueil, de la compréhension, de la différence, sagesse des limites aussi de la traduction, sagesse et richesse de l’intraduisible. Et elle traduit cela non seulement dans la langue ou entre les langues mais dans l’espace, l’espace visible avec des expositions dans des musées mais aussi l’espace social avec des maisons de la sagesse qui sont celles où nous nous nous reconnaîtrons. Où nous nous traduirons les uns les autres. 

Barbara Cassin : Babel c'est nom de la pluralité des langues, le nom du bonheur à stationner dans le divers."

Publicité

Si j'avais une recommandation politique, une recommandation éducative à formuler ce serait : apprenez à faire avec les différences. Stationnons, prenons le temps de travailler entre, et faisons passer."

Le globish, voilà un repoussoir de la traduction ! C'est l'inverse d'un geste qui maintient les différences et qui les fait communiquer."

Les intraduisibles, c'est ce que l'on n'arrête pas de ne pas traduire. Ce sont nos vies qui sont prises dans ce problème. Les équivoques, les homonymies sont les points d'achoppement de la traduction. Il faut choisir... ou ne pas choisir !"

On ne traduit pas le Coran, on traduit le sens du Coran.

#Babel #intraduisibles #Homère #Euclide #Aristote #Ptolémée #Marx #Tintin #Borges #Bible #araméen #vulgate #languecanonique #Coran #Souleymane Bachir Diagne

Le choix musical de Barbara Cassin est le standard Comme d'habitude, interprété en français par Claude François et en anglais par Franck Sinatra.

59 min
Références

L'équipe

Frédéric Worms
Frédéric Worms
Frédéric Worms
Production
Céline Leclère
Collaboration