Portrait de Bento de Spinoza (1632-1677). ©AFP - ©Leemage
Portrait de Bento de Spinoza (1632-1677). ©AFP - ©Leemage
Portrait de Bento de Spinoza (1632-1677). ©AFP - ©Leemage
Publicité
Résumé

Dans le sillage d'Umberto Eco ou de Stephen Greenblatt, Maxime Rovère, spécialiste de Spinoza, a conçu autour de la figure de l'auteur de L'Ethique une fantaisie historique et philosophique entièrement fondée sur des faits et des textes.

avec :

Maxime Rovere (Philosophe, spécialiste de Spinoza, membre de l’Institut Néerlandais d’Etudes Avancées à Amsterdam).

En savoir plus

C’est une drôle de tentative que celle du philosophe Maxime Rovère dans son roman sur Spinoza. Il y a une thèse précise d’abord, sur la nature même de la philosophie. La philosophie, ce n’est jamais une activité seulement individuelle, mais elle est toujours relationnelle. Elle surgit d’un réseau de relations. Et, en fait, elle suppose l’amitié. Mais, pour le prouver, il ne suffit pas de théorie, il ne suffit pas même, comme M. Rovère l’a fait, d’étudier ces relations, d’éditer, par exemple, les correspondances. Il fallait un roman. Avec ses codes, historiques, mais aussi de langage, y compris parlé, y compris décalé, y compris d’aujourd’hui ! Le « clan Spinoza », c’est la bande « à » Spinoza, dans le texte ! L’équipe sans laquelle il n’y aurait pas eu l’Ethique ! Et on peut encore en faire partie aujourd’hui. L’amitié philosophique est transhistorique. Entrez dans la bande, celle de la pensée, de la joie opposée à la tristesse. La bande à Spinoza.

Le choix musical de Maxime Rovère est Justice, "You are your friends".

Publicité
53 min
Références

L'équipe

Frédéric Worms
Frédéric Worms
Frédéric Worms
Production
Céline Leclère
Collaboration